Politique

Les Yéménites appellent les Etats-Unis à bloquer le soutien iranien aux Houthis

Par Abou Bakr al-Yamani à Sanaa

image

De nouvelaux recrus des Houthis participent à un rassemblement à Sanaa le 3 janvier. Des experts yéménites ont appelé les Etats-Unis à renforcer leurs mesures pour empêcher l'Iran d'armer le groupe. [Mohammed Huwais/AFP]

Des chercheurs et des militants des droits de l'homme ont appelé les Etats-Unis à prendre des mesures plus strictes pour empêcher l'Iran de passer des armes en contrebande aux Houthis (Ansarallah).

« Les Etats-Unis font des efforts pour empêcher les armes iraniennes d'atteindre les Houthis, qui sont les alliés de l'Iran, mais ils n'atteignent pas le niveau des efforts américains dans la guerre contre al-Qaïda ou « l'Etat islamique en Irqk et en Syrie» (EIIS) », a déclaré à Al-Mashareq l'avocat et militant des droits de l'homme Abdoul Rahman Barman.

Les efforts américains comprennent la saisie de plusieurs cargaisons d'armes envoyées par l'Iran sur la mer Rouge, a-t-il fait savoir.

« Les Houthis sont devenus une menace à la stabilité et à la paix dans la région », a-t-il affirmé, appelant les Etats-Unis à prendre d'autres mesures contre l'Iran et ses intermédiaires.

« Le conflit en cours au Yémen est alimenté par les armes que l'Iran fournit aux Houthis, menaçant ainsi la stabilité des voies de navigation internationales de Bab el-Mandeb », a-t-il ajouté.

Blocage des voies de contrebande d'armes

« Les Etats-Unis font des efforts énormes dans la guerre contre les groupes terroristes comme al-Qaïda et l'EIIS », a déclaré Barman, précisant qu'ils sont entrés en « guerre directe » avec ces groupes extrémistes.

« Quant à la façon dont ils s'occupent des Houthis, ils ont commencé à entreprendre des actions fortes contre ceux-ci », a-t-il poursuivi.

Cela inclut le blocage des voies utilisées pour la contrebande d'armes vers les Houthis et le soutien aux efforts de la coalition arabe dans sa lutte contre les Houthis et contre l'ancien président Ali Abdallah Saleh afin de faire revenir au pouvoir le gouvernement légitime.

Barman a appelé les Etats-Unis « à entreprendre des actions plus radicales contre l'Iran et ses intermédiaires au Yémen, car l'Iran est l'une des raisons de la poursuite du conflit et la cause principale de la tragédie qui se poursuit ».

« L'Iran ne nie pas son rôle dans l'aide aux Houthis avec des armes et de l'expertise militaire, en plus de son soutien diplomatique et médiatique, et a admis avoir fait cela plusieurs fois à travers ses commandants militaires et ses responsables gouvernementaux », a-t-il indiqué.

« L'Iran doit mettre fin à son rôle d'aide aux Houthis », a-t-il affirmé.

Mesures contre l'Iran et ses intermédiaires

« Les Etats-Unis ont commencé à prendre des mesures contre l'Iran et ses intermédiaires au Yémen avec leur participation active à la surveillance de la contrebande d'armes depuis l'Iran vers les Houthis par le biais de routes terrestres et maritimes, et le fait qu'ils aient saisi plusieurs cargaisons destinées aux Houthis », a rapporté le politologue Adnan al-Humairi.

Dans un rapport publié le 30 novembre par Conflict Armament Research (CAR), des enquêteurs internationaux ont indiqué avoir trouvé un « pipeline d'armes » suspecté allant d'Iran jusqu'au Yémen, en passant par la Somalie.

Le soutien iranien aux Houthis sur les plans militaires et médiatiques « est une raison majeure de la continuation du conflit et de la guerre », a expliqué al-Humairi à Al-Mashareq.

La politique américaine envers l'Iran et ses alliés au Yémen a commencé à changer par rapport à ses positions précédentes avant le début de la guerre yéménite, a-t-il indiqué, mais il a appelé les Etats-Unis à adopter une position plus stricte face à l'Iran et aux Houthis pour alléger la crise humanitaire à laquelle les Yéménites sont confrontés.

Prolongation des souffrances

Al-Humairi a ajouté que les mesures américaines destinées à mettre fin au trafic d'armes pour les Houthis « ont été efficaces pour empêcher la livraison d'armes lourdes et stratégiques ».

« Les armes légères et moyennes arriveront probablement toujours aux Houthis, cependant, à cause des longues côtes, des vastes déserts et des nombreuses îles du Yémen, qui facilitent grandement la contrebande », a-t-il précisé.

Les contrebandiers et quelques ouvriers du transport aident l'Iran et ses alliés à passer illégalement des armes aux Houthis, a-t-il déclaré, « ce qui a été un facteur contribuant à la poursuite du conflit ».

De plus, les portes d'entrée principaux, notamment al-Hodeidah, sont toujours sous le contrôle des Houthis, ce qui a garanti la contrebande ininterrompue d'armes.

Cela a eu un impact sur le flux d'aide passant par le port d'al-Hodeidah.

L'aide humanitaire n'arrive pas à ceux qui en ont besoin dans les provinces contrôlées par les Houthis, a indiqué à Al-Mashareq Moustafa Nasr, directeur du Centre d'études et de médias économiques.

« Elle a été vendue sur les marchés alors que les gens souffrent d'une crise alimentaire dans ces provinces, qui accueille les deux tiers de la population », a-t-il fait savoir.

Le conflit au Yémen se poursuit, car le soutien iranien aux Houthis « alimente le conflit et le prolonge, ce qui a pour conséquence d'exacerber les souffrances des Yéménites », a conclu Nasr.

Aimez-vous cet article?
74
2 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire

Bien.

Répondre

Si les Arabes croient que l'Amérique est capable de tout, alors il n'y a pas de bien parmi les Arabes et les musulmans!

Répondre