Société

Un programme financé par l'USAID aide aux efforts de nettoyage à Beyrouth

Nohad Topalian à Beyrouth

image

Des jeunes hommes et femmes enlèvent les décombres des zones endommagées par l'explosion du 4 août dans le port de Beyrouth dans le cadre d'un programme financé par l'USAID. [Photo fournie par l'USAID]

Ali Omar Hussein, un habitant de Beyrouth, a été surpris d'apprendre dès son premier jour en tant que bénévole chargé de retirer les décombres du port dévasté de Beyrouth qu'il serait payé pour son travail.

Hussein est au chômage, et sa maison dans la zone de Karantina a elle aussi été endommagée par l'explosion. Il est l'un des nombreux jeunes qui travaillent de temps à autre au retrait des débris et des décombres dans les lieux proches du port.

Ce projet, financé par l'Agence américaine pour le développement international (USAID) et mis en œuvre par le Programme de soutien communautaire, fournit une assistance coordonnée pour faciliter les efforts de nettoyage.

Il fournit également des emplois aux habitants des zones dévastées.

image

Des jeunes Libanais trient des gravats, du verre, du plastique et du métal dans le quartier de Karantina à Beyrouth. [Photo fournie par l'USAID]

image

Le Programme de soutien communautaire financé par l'USAID a payé des bénévoles pour retirer les décombres des zones de Mar Mikhael endommagées par l'explosion survenue dans le port de Beyrouth le 4 août dernier. [Photo fournie par l'USAID]

Lorsqu'Hussein a répondu à l'appel pour trouver des bénévoles, il a indiqué qu'il n'avait « aucune idée que je gagnerai de l'argent qui m'aiderait à réparer la porte d'entrée et les fenêtres de ma maison et à subvenir aux besoins de ma femme et de mon enfant ».

« Dès que je suis arrivé sur le site de rassemblement le premier jour, un responsable du programme m'a dit que je serais payé 20 dollars jour », a-t-il raconté à Al-Mashareq.

« La joie m'a submergé », a-t-il déclaré. « J'ai travaillé six jours au port et dans la région de Karantina et j'ai donc reçu 120 dollars. »

Le programme a fonctionné en coordination avec cinq organisations locales pour sélectionner, former, équiper et verser des revenus à 341 travailleurs intérimaires engagés pour retirer les décombres des zones les plus touchées et les éliminer de façon appropriée.

Des étudiants participent au nettoyage

Dans le cadre du programme de bourses universitaires financé par l'USAID, des étudiants de l'Université américaine de Beyrouth et de l'Université libano-américaine ont également participé à cet effort de nettoyage dans le cadre de leur engagement bénévole.

Le programme de bourses stipule que tous les étudiants doivent s'engager dans le bénévolat et effectuer des stages, en plus de participer à des ateliers de leadership et de développement de carrière.

Le Programme de soutien communautaire est une initiative sur cinq ans dotée d'un financement de 80 millions de dollars. Il met en œuvre des projets de réponse rapide et de développement communautaire en partenariat avec les municipalités, les organisations de la société civile et le secteur privé.

L'étudiante en médias Maria Bechara Alloun, âgée de 22 ans, a également rejoint le programme pour remplacer les appareils électroniques de la maison de sa famille dans la région de Rmeil-Ashrafieh qui ont été détruits par l'explosion.

« L'explosion a causé de graves dégâts à notre maison et a détruit les appareils électroniques », a-t-elle rapporté. « J'étais impatiente de les remplacer, mais je n'avais pas l'argent nécessaire. »

« Je me demandais quoi faire, quand j'ai reçu un appel de l'organisation Nahnoo [une ONG dirigée par des jeunes qui rassemble des bénévoles dans tout le Liban], qui m'a proposé un travail pour retirer les décombres dans les zones affectées », a-t-elle déclaré.

« Je suis immédiatement allée travailler pendant 20 jours, à raison de 20 dollars par jour, soit un total de 400 dollars », a-t-elle indiqué, ce qui lui a permis d'acheter les appareils.

« Le projet a été une bouée de sauvetage importante pour nous, parce que nous sommes tous au chômage », a ajouté Alloun, soulignant qu'il a donné à plusieurs jeunes, y compris elle-même, la possibilité d'aider et de gagner un peu d'argent.

Aide et soutien aux habitants

Ce programme de soutien communautaire « a mis en place un mécanisme d'intervention visant à aider la communauté touchée », a expliqué le superviseur de terrain Marouf Mezher à Al-Mashareq.

L'objectif était d'enlever les débris accumulés dans les rues, tout en augmentant les revenus des habitants dont les maisons ont été endommagées par l'explosion, a-t-il précisé.

Les travaux de déblaiement ont été effectués en coopération avec cinq organisations libanaises, a-t-il indiqué, et 341 personnes de la région ont été recrutées et payées pour enlever 4 400 tonnes de gravats.

Mezher a déclaré que cette initiative avait « un impact positif sur les personnes touchées, et nous, en tant que programme, et l'USAID avons atteint notre objectif principal, qui est d'aider la communauté locale, qui a vraiment besoin de ce soutien ».

Le Programme de soutien communautaire continuera à servir les communautés les plus défavorisées du Liban en poursuivant ses travaux de réparation dans les quartiers touchés de Beyrouth, a-t-il conclu.

Aimez-vous cet article?

0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500