Énergie |

Les États-Unis sanctionnent 4 sociétés pétrolières liées à la Force Qods-CGRI

AFP

image

Le ministre iranien du pétrole Bijan Namdar Zanganeh prononce un discours lors de l'ouverture de l'exhibition internationale annuelle du Pétrole, du Gaz et de la Raffinerie à Téhéran dans cette photo d'archive du 6 mai, 2014. [Atta Kenare/AFP]

Les États-Unis ont frappé jeudi 23 janvier de sanctions économiques quatre sociétés pétrolières que les responsables américains accusent de transférer les exportations pétrolières pour la Force Qods-Corps des Gardiens de la révolution islamique (FQ-CGRI).

Les nouvelles sanctions surviennent trois semainesaprès l'assassinat par les Etats-Unis du commandant de la FQ-CGRI Qassem Soleimani dans une frappe au missile qu'ils qualifiaient de préventive.

Le trésor américain a identifié quatre sociétés -- deux basées à Hong Kong, une à Shanghai et une autre à Dubaï.

Les sociétés désignées sont Triliance Petrochemical Co Ltd et Sage Energy HK Limited, les deux à Hong Kong, Peakview Industry Co Limited à Shanghai et Beneathco DMCC de Dubaï.

Ensemble, le trésor précise, que ces sociétés avaient transféré des exportations d'une valeur de « centaines de millions de dollars » de la Compagnie Nationale Pétrolière Iranienne (NIOC), aidant ainsi à financer la FQ-CGRI.

Plusieurs d'entre elles avaient travaillé pour dissimuler les origines iraniennes des produits pétroliers dont elles traitaient, a indiqué le trésor.

NIOC, une entité indispensable dans les industries pétrolières et pétrochimiques, aide à financer la FQ-CGRI et ses agents, a signalé le trésor.

Les industries pétrolières et pétrochimiques en Iran sont une source principale de revenu pour le régime iranien et finance ses activités malignes à travers le Moyen-Orient.

« Les secteurs pétrochimiques et pétroliers iraniens sont une source première de financement des activités terroristes mondiales du régime iranien et permet son utilisation persistante de la violence contre son propre peuple», a souligné le secrétaire du trésor Steven Mnuchin.

Les États-Unis ont récemment ciblé d'autres entités iraniennes dans le secteur des matières, y compris les sociétés de métaux et les sociétés pétrolières accusées de soutenir le CGRI.

Les sanctions annoncées le 10 janvier ont cibléles 13 plus grands producteurs d'acier et de fer , qui ont généré ensemble des milliards de vente annuellement.

Aimez-vous cet article?
2
NON
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire
form.captcha