Économie |

Les États-Unis ciblent des sociétés basées aux EAU pour transport du pétrole iranien

AFP

image

Le ministre iranien du Pétrole Bijan Namdar Zanganeh arrive pour la 177e réunion de l'OPEP à Vienne, le 5 décembre 2019. [Joe Klamar/AFP]

Les États-Unis ont frappé de sanctions jeudi 19 mars cinq sociétés basées aux EAU qui auraient transporté le pétrole de l'Iran défiant les sanctions antérieures sur les exportations du pétrole iranien .

Le Département du Trésor a affirmé que les cinq sociétés ont acheté des centaines de milliers de tonnes métriques de pétrole à la société publique iranienne de pétrole l'année dernière, disant qu'il provenait de l'Irak ou d'ailleurs cachant ainsi son origine.

« Le régime iranien utilise ses revenus des ventes pétrolières et pétrochimiques pour financer ses mandataires terroristes, tels que le CGRI-FQ, au lieu de la santé et le bien-être du peuple iranien», a annoncé le Secrétaire au Trésor Steven Mnuchin dans un communiqué.

Les États-Unis « continueront de cibler et d'isoler ceux qui soutiennent le régime iranien et demeurent commis à faciliter le commerce et l'aide humanitaires pour soutenir le peuple iranien », poursuit-il.

Il faisait référence à la force d'élite Qods du Corps des gardiens de la révolution islamique, dont le commandant, Qassem Soleimani, a été tué dans une frappe de drone américain en janvier à l'aéroport de Bagdad.

Les sanctions gèleront tous les avoirs américains des cinq sociétés et interdiront toute transaction avec elles.

Les cinq sociétés ciblées sont Petro Grand FZE, Alphabet International DMCC, Swissol Trade DMCC, Alam Althrwa General Trading LLC et Alwaneo LLC Co.

Au moins trois de ces sociétés ont de faux documents pour dissimuler l'origine iranienne de ces livraisons, a souligné le Trésor.

Aimez-vous cet article?
1
NON
1 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire
form.captcha

Non aux sanctions américaines contre l'Iran.

Répondre