Sécurité |

Les Houthis attaquent des défilés militaires à al-Dhale

Nabil Abdoullah al-Tamimi à Aden

image

Des membres de la police militaire des Houthis soutenus par l'Iran défilent dans les rues de Sanaa le 8 janvier pendant la semaine des « martyrs ». [Mohammed Huwais/AFP]

Après avoir subi une série de revers et de défaites militaires, les Houthis (Ansarallah) soutenus par l'Iran ont récemment lancé plusieurs attaques contre des défilés militaires dans la province d'al-Dhale au Yémen.

Le matin du 7 janvier, les Houthis ont attaqué avec des missiles un camp militaire abritant des forces yéménites, tuant onze soldats yéménites et en blessant plus de 20 autres.

Le missile a frappé le camp d'al-Sadrain à al-Dhale, alors que les soldats se rassemblaient pour participer à un défilé.

Des enfants et des jeunes étaient également présents lors de l'attaque, ont rapporté les médias locaux.

L'incident du camp d'al-Sadrain est la deuxième attaque que les Houthis ont menée dans cette province au nord d'Aden ces dernières semaines.

Le 29 décembre, cinq soldats des forces de la Ceinture de sécurité du sud avaient trouvé la mort dans une attaque similaire lors d'un défilé militaire sur la place al-Sumoud dans la ville d'al-Dhale.

« Les Houthis ont pris pour cible des défilés militaires à al-Dhale, dans le camp d'al-Sadrain et sur la place al-Soumoud, à cause de leurs défaites sur les différents fronts d'al-Dhale », a déclaré Majid al-Shuaibi, porte-parole des Forces conjointes du Sud pour al-Dhale.

Les forces conjointes ont libéré des Houthis la plupart des districts d'al-Dhale et ont atteint certaines régions des provinces voisines d'Ibb et de Taez, a-t-il rapporté à Al-Mashareq.

La défaite des Houthis sur tous les fronts à al-Dhale « a poussé les milices à se venger sur la province en ciblant les défilés militaires », a-t-il déclaré.

Défaites et revers des Houthis

Les Houthis ont subi un revers lors des combats du 31 décembre, lorsque les Forces conjointes du Sud ont pris pour cible leurs sites d'al-Qahra sur le front de Maris à al-Dhale.

Sept Houthis ont été tués, dont le colonel et commandant de terrain Yahya al-Houmi, et 18 ont été blessés.

Les combats à al-Dhale le 27 décembre ont également fait treize morts chez les Houthis dans les districts d'al-Fakher et d'al-Oud, et sept morts sur le front de Maris.

Des dizaines d'autres ont été blessés.

De plus, 60 combattants houthis ont fait défection, dirigés par le commandant Abou al-Hussein al-Ibbi de la province d'Ibb, après qu'une dispute ait éclaté entre al-Ibbi et un surintendant de la milice sur le front d'al-Dhale à propos des défaites militaires.

Le fait que les Houthis prennent pour cible les défilés militaires a suscité une condamnation officielle et publique, des directives présidentielles ordonnant l'augmentation des niveaux d'alerte de sécurité.

Le 29 décembre, le président yéménite Abdrabbo Mansour Hadi a téléphoné au gouverneur d'al-Dhale à la suite de l'attaque de la place al-Sumoud et a demandé aux forces de sécurité de faire preuve d'une plus grande vigilance pour déjouer d'éventuelles attaques des Houthis.

Le même jour, le Conseil de transition du Sud a condamné « l'acte criminel lâche », déclarant que les Houthis portent l'entière responsabilité des actions contre des civils et des enfants innocents.

Mesures pour protéger les soldats

« Le ciblage des soldats, en particulier des nouvelles recrues, est un acte de vengeance perpétré par la milice houthie contre le peuple yéménite », a affirmé le militant des droits humains Abdoul Rahman Barman à Al-Mashareq.

Les Houthis ont lancé les deux attaques au missile contre la place al-Sumoud et le camp al-Sadrain depuis le même endroit sur l'une des hauteurs qu'ils contrôlent dans le district de Damt, a déclaré l'analyste politique Faissal Ahmed à Al-Mashareq.

Les défaites successives que les Houthis ont subies à al-Dhale « les ont poussé à se venger d'une manière qui est condamnée par tous », a-t-il poursuivi.

Après les attaques des Houthis, a-t-il déclaré, « le commandement de l'armée a ordonné la suspension des défilés militaires et la mise en œuvre de mesures de protection contre les rassemblements de soldats dans les camps ».

Aimez-vous cet article?
2
NON
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire
form.captcha