Société |

Des vidéos compromettantes montrent l'hypocrisie des politiciens iraniens

Sultan al-Barei à Riad

image

Ali Mohammad Ahmadi, ancien gouverneur d'une province du sud-ouest de l'Iran, apparaît sur une affiche promotionnelle. Il apparaît également avec une femme dans deux vidéos compromettantes diffusées en août. [Photo diffusée sur les réseaux sociaux]

Des vidéos diffusées en août montrant deux politiciens iraniens dans des situations compromettantes avec des femmes qui ne sont pas leurs épouses ont été accusées d'hypocrisie par des utilisateurs iraniens de réseaux sociaux.

Ces vidéos, qui montrent les politiciens ayant des rapports sexuels, embrassant des femmes et fumant un narguilé avec elles, montrent les différences de traitement du régime iranien, qui punit les gens pour des infractions mineures comme le non-respect du code vestimentaire.

Ali Mohammad Ahmadi, ancien gouverneur de la province de Kohgiluyeh et Boyer-Ahmad, dans le sud-ouest du pays, apparaît dans deux des vidéos, mises en ligne les 4 et 6 août, avec une femme qui n'est pas son épouse.

Dans l'une des vidéos, qui semble avoir été filmée avec une caméra cachée, le couple a des relations sexuelles, tandis que dans l'autre ils parlent et s'embrassent, selon Les Observateurs, une émission sur France 24.

Ahmadi a des liens étroits avec le gouvernement du président Hassan Rohani.

Dans une vidéo publiée le 9 août, un autre homme politique, Abbas Malekzadeh, maire de la ville de Sadra dans la province de Fars, dans le sud du pays, caresse une femme nue dans une vidéo qu'il a lui-même filmée.

D'autres photos et vidéos de Malekzadeh le montrent en train de fumer un narguilé avec une femme, quelques jours après son arrestation pour corruption.

Deux poids, deux mesures

Les actions de ces hommes montrent l'hypocrisie du régime iranien, qui punit des personnes ordinaires pour des infractions mineures, a déclaré la militante iranienne Sarbedar An, diplômée de l'université de Téhéran.

Certaines filles sont battues dans la rue parce qu'elles ne respectent pas le code vestimentaire, a-t-elle indiqué à Al-Mashareq, ajoutant qu'avec la publication de vidéos scandaleuses de responsables iraniens, les gens peuvent voir par eux-mêmes cette différence de traitement.

Les vidéos qui ont fuité « révèlent la fausseté de leurs affirmations concernant la diffusion de l'islam et de ses enseignements », a-t-elle déclaré.

Ces vidéos ont explosé sur les réseaux sociaux, attirant des milliers de commentaires d'Iraniens, a-t-elle indiqué, ce qui « souligne l'importance de montrer ces faits ».

Cela est d'autant plus important qu'Ahmadi doit se présenter aux prochaines élections législatives, a-t-elle ajouté, tandis que Malekzadeh est poursuivi pour corruption.

« Dès l'apparition des vidéos, le régime n'a pas tardé à mentir et [a commencé] à mener des campagnes de désinformation en utilisant de fausses justifications illogiques pour dissimuler le scandale », a relaté Hossein Shayan, un habitant de Téhéran.

Les politiciens iraniens se sont généralement protégés des critiques publiques « avec une aura d'honneur » et en prétendant qu'ils ne commettent jamais de violations religieuses, a-t-il rapporté à Al-Mashareq.

« Maintenant que cette aura a été brisée, le peuple iranien va les attaquer pour découvrir leur vérité cachée », a-t-il dit, notant que « les choses sont maintenant différentes ».

Aimez-vous cet article?
76
NON
8 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire
Captcha

Le chef est plus corrompu.

Répondre

Nous ne savons pas.

Répondre

Nous considérerons cela comme votre réponse aux défaites sur le terrain que vous avez subies aux mains d’hommes yéménites. Que Dieu leur donne la force de continuer à marcher sur vous! Vos sens et vos esprits se concentrent uniquement sur le sexe, O, la vache à traire d'Amérique!

Répondre

Vous écrivez pour l'Arabie saoudite pour de l'argent! C'est dommage!

Répondre

Ce sont tous des mensonges.

Répondre

Il est normal qu'il y ait des personnes corrompues dans le régime iranien. Cependant, cela ne signifie pas que le régime lui-même est corrompu. Pour ceux qui ont dit que le régime iranien est idéal mais qu'il peut y avoir quelques erreurs; les erreurs des individus diffèrent de celles liées aux décisions fatidiques.

Répondre

Il n'y a pas d'autre Dieu qu'Allah, Mohammed est le Messager d'Allah

Répondre

Mensonges. Mensonges.

Répondre