Sécurité

Les forces qatariennes et américaines concluent un exercice de défense conjoint

Omar Rashid à Doha

image

Deux Mirage 2000s qatariens (à gauche), un bombardier B-1B Lancer de l'US Air Force (au centre) et des F-15E Strike Eagle volent en formation lors d'un exercice de défense aérienne conjoint le 19 février. [Archive] 

La coopération en matière de défense et de sécurité entre le Qatar et les États-Unis a récemment enregistré un renforcement de la collaboration, de la formation et des échanges d'informations dans le domaine de la lutte antiterroriste face aux menaces dans la région, ont expliqué des experts.

La bonne entente entre les deux pays concernant un renforcement de la présence des forces américaines sur la base aérienne d'al-Udeid, à propos de laquelle les discussions avaient commencé l'année dernière, a contribué à la stabilité dans la région, ont-ils précisé.

La compréhension par les États-Unis des exigences de défense et de sécurité du Qatar et leur contribution à la modernisation des équipements ont contribué à maintenir la sécurité et la stabilité au Qatar et dans la région.

L'exercice de défense aérienne conjoint américano-qatarien (JADEX) long de trois jours qui s'est achevé le 21 février a souligné l'engagement des États-Unis à travailler avec le Qatar et leurs partenaires au Moyen-Orient pour renforcer la sécurité et servir leurs intérêts communs, ont affirmé les experts.

image

Survol d'avions lors d'une parade militaire à l'occasion des célébrations de la fête nationale du Qatar le 18 décembre à Doha. [Karim Jaafar/AFP] 

C'est en effet la première fois qu'un B-1B Lancer américain était intégré dans cet exercice JADEX, aux côtés de F-15E et de quatre Mirage 2000s qatariens

Bénéfice mutuel

Le dialogue stratégique entre les États-Unis et le Qatar a étendu les relations bilatérales aux domaines plus vastes de la défense, de la sécurité et de la coopération économique, a expliqué à Al-Mashareq Rashid al-Hudaifi, expert en stratégie qatarien.

Il servira à renforcer le cours des relations dans les années qui viennent, a-t-il ajouté.

« Cet exercice de défense aérienne conjoint vient en soutien aux initiatives de renforcement des relations des États-Unis avec les forces aériennes qatariennes », a-t-il poursuivi, ajoutant qu'il permet aux participants de travailler ensemble comme une seule équipe pour renforcer l'interopérabilité et assurer la défense des actifs régionaux.

« La coopération en matière de défense et de sécurité entre les deux pays nous permet de capitaliser sur la vaste expérience et les grandes capacités des États-Unis, et de renforcer nos capacités de défense contre des menaces extérieures », a-t-il précisé.

Elle contribue à améliorer la stabilité et la sécurité dans la région, a-t-il poursuivi.

« Le dialogue continu entre les deux pays leur permet également d'échanger des vues et des idées sur de nombreuses questions d'intérêt commun », a-t-il encore précisé.

Parmi elles se trouve « la réunification des parties en Afghanistan, où Doha joue un rôle important apprécié par l'administration américaine », a-t-il indiqué.

Les consultations entre les deux pays touchent également aux problèmes régionaux, comme la situation en Syrie, en Irak et dans d'autres points chauds de la région, a ajouté al-Hudaifi.

Les exercices militaires entre les États-Unis et le Qatar permettent à chacune des parties de se familiariser avec la manière d'opérer de l'autre, et facilitent la préparation et la mise en œuvre de plans d'urgence, a expliqué à Al-Mashareq l'expert militaire qatarien Riyad al-Ali.

Cet exercice démontre la relation militaire croissance entre les États-Unis et le Qatar, a-t-il ajouté.

Lutter contre le terrorisme

Les exercices conjoints que les États-Unis conduisent avec leurs partenaires au sein du Conseil de coopération du Golfe et d'autres « confirment qu'ils sont un partenaire fiable pour garantir la sécurité et la stabilité de la région », a déclaré le spécialiste de la sécurité Abdoul Rahman al-Sakhman.

Ils montrent que les États-Unis apportent leur soutien à des programmes et des plans « destinés à contrer toute menace potentielle envers l'une des régions de production énergétique les plus importantes dans le monde », a-t-il poursuivi pour Al-Mashareq.

Fort de sa vision en faveur de la sécurité et de la stabilité, le Qatar s'attache à lutter contre le terrorisme aux côtés des États-Unis et des autres pays de la région, a-t-il expliqué.

Ce partenariat avec le Qatar permet également aux États-Unis de « faire de remarquables efforts pour lutter contre l'extrémisme et le terrorisme au travers de la base aérienne d'al-Udeid », a-t-il poursuivi.

Al-Udeid accueille des milliers de soldats américains participant à la coalition internationale qui combat des acteurs étatiques et non étatiques.

Il s'agit de la plus forte présence militaire américaine au Moyen-Orient, a précisé al-Sakhman.

Le 13 janvier, le secrétaire d'État américain Mike Pompeo a signé avec le Qatar un protocole d'accord concernant l'expansion et la rénovation de cette base aérienne.

Les capacités de l'armée américaine et ses opérations intégrées avec ses alliés et partenaires démontrent « sa capacité à dissuader toute agression », a-t-il indiqué.

Cela incite ceux qui cherchent à menacer la sécurité régionale à « réfléchir à deux fois avant de lancer d'éventuelles opérations hostiles susceptibles de déstabiliser la paix et la sécurité », a-t-il conclu.

Aimez-vous cet article?

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500