La Jordanie lance une stratégie de lutte contre le trafic des êtres humains

Le comité national jordanien de lutte contre le trafic des êtres humains et ses partenaires ont annoncé jeudi 18 avril le lancement de la stratégie nationale 2019-2022 pour lutter contre la traite des êtres humains, a rapporté le Jordan Times.

La stratégie fait partie d'un projet commun avec l'UE, mis en œuvre par le comité, des organisations de la société civile et de la communauté internationale et des experts du Centre international pour le développement de politiques de migration.

Le ministre de la Justice, Bassam Talhouni, a déclaré que la Jordanie était l'un des premiers pays dans le domaine de la lutte contre la traite des êtres humains à adhérer à plusieurs conventions internationales.

Le royaume fait partie de la Convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale 2000 et du Protocole visant à prévenir, réprimer et punir la traite des personnes, en particulier des femmes et des enfants, a-t-il déclaré.

Le gouvernement attache une grande importance à la lutte contre le trafic des êtres humains, a-t-il souligné, et a publié sa première loi nationale visant à prévenir la traite des êtres humains en 2009.

Talhouni a indiqué que l'effort national conjoint est mené en coopération avec les secteurs public et privé et les organisations de la société civile en vue d'atteindre les objectifs principaux de la stratégie, à savoir la prévention, la protection, les poursuites et la coopération.

En mars, le gouvernement a approuvé un amendement à la loi de 2019 relative à la lutte contre la traite des êtres humains, qui prévoit des peines plus lourdes pour les auteurs présumés crimes connexes et assure la protection et l'assistance aux victimes de ces crimes.

Aimez-vous cet article?
0
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire