La Grande-Bretagne approuve un programme pour aider l'Egypte à lutter contre le trafic des êtres humains

L'ambassadeur britannique en Egypte, John Casson, a annoncé jeudi 9 février la signature d'un programme britannique de 2,5 millions de dollars pour aider l'Egypte à lutter contre le trafic des êtres humains, a rapporté le site égyptien Ahram Online.

Le Royaume-Uni appuie fermement les efforts du Caire dans ce domaine, a-t-il dit.

"Le trafic des êtres humains coûte au monde six milliards d'euros (6,4 milliards de dollars) par an", a déclaré Casson, louant une récente loi approuvée par le gouvernement égyptien qui incrimine toutes les parties impliquées dans des opérations de trafic.

Casson a déclaré que la loi, signée en novembre 2016 par le président Abdel-Fattah al-Sisi à la suite d'une hausse du nombre de migrants quittant le pays pour l'Europe, souligne la volonté politique de l'Egypte de freiner ce fléau.

L'ambassadeur britannique a également salué le rôle de l'Egypte dans l'aide aux immigrants et réfugiés et son aide à la Libye voisine, considérée comme le principal point de départ des réfugiés et des migrants illégaux qui se rendent en Europe.

La présidente du Comité National de Coordination de l'Egypte pour la lutte contre et le prévention de l'immigration clandestine, l'ambassadeur Naela Gabr, s'est félicitée de l'annonce du programme, qui est sous la direction de l'Organisation Internationale pour les Migrations.

Aimez-vous cet article?
0
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire