Criminalité et Justice

Une cour saoudienne condamne 7 personnes à des peines de mort en relation avec les meurtres commis par l'EIIS en 2014

Par l'AFP

image

Les fidèles musulmans chiites saoudiens assistent à un rituel de funérailles commérant le martyr de l'Imam Hussein, petit fils du Prophète Mohammed, le neuf du mois islamique de Mouharram à la ville de Qatif dans la Province Orientale le 29 août. [AFP]

Une cour saoudienne a condamné mercredi 2 septembre sept personnes à des peines de mort et trois autres à 25 ans en prison pour l'attaque de 2014 à l'est peuplé par les chiites, ont indiqué les médias de l’État.

Des hommes armés ont abattu sept personnes, dont des enfants, dans la ville d'al-Dalwa en novembre 2014 lors de la commémoration d'Achoura, l'une des occasions les plus sacrées pour les musulmans chiites.

La cour a émis un « jugement préliminaire contre ceux accusés de l'opération terroriste », a rapporté la télévision Al-Ekhbariya.

Deux suspects n'ont pas encore été condamnés, a précisé le rapport. La décision de la cour peut être contestée.

Les assaillants ont été liés à « l’État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS), avaient annoncé les autorités saoudiennes à l'époque.

L'attaque de 2014 a été la plus mortelle depuis une série d'attaques entre 2003 et 2006 par les extrémistes sunnites contre les occidentaux et des cibles du gouvernement.

Depuis les meurtres de la fin 2014, l'EIIS a revendiqué la responsabilité de plusieurs attaques mortelles au royaume contre la minorité chiite, considéré des hérétiques par les extrémistes.

La plupart des attaques ont été orchestrées dans la Province Orientale riche en pétrole, et qui abrite la majorité des chiites du pays.

En mai 2015, 21 personnes ont été tuées par une explosion dans une mosquée chiite dans la Province Orientale.

Quelques mois plus tard, en octobre 2015, un homme armé a tué cinq personnes célébrant l'Achoura dans la zone de Qatif, avant que la police ne l’abatte.

Aimez-vous cet article?
0
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire