Sécurité |

Les forces saoudiennes capturent des attaquants dans la province de l'est

Sultan al-Barei à Riyad

image

Deux suspects armés de vestes explosives ont été abattus et deux autres arrêtés dans l'est de l'Arabie saoudite, ont rapporté les forces de sécurité le 7 avril. [Photo fournie par l'agence de presse saoudienne]

L'Arabie saoudite a mené une série d'opérations de sécurité préventives contre les cellules terroristes dans le district de Qatif, dans la Province orientale, ont indiqué des responsables saoudiens.

Lors d'une récente opération, les forces de sécurité ont tendu une embuscade à des terroristes recherchés, à un poste de contrôle de la route Abou Hadriyah, qui relie la Province orientale à Bahreïn et au Koweït, alors qu'ils se préparaient à lancer une opération terroriste.

Deux suspects équipés de vestes explosives ont été tués lors d'une opération le 7 avril, et deux autres ont été arrêtés. Trois des quatre étaient des « terroristes recherchés » de Qatif.

image

Les forces de sécurité saoudiennes ont publié un communiqué identifiant les activistes abattus : il s'agit de Majid al-Faraj, qui figurait sur la liste des terroristes du royaume, et de Mahmoud al-Zara. Photo fournie par l'agence de presse saoudienne]

Les deux hommes neutralisés ont été identifiés comme étant Majid al-Faraj, qui figurait sur la liste des terroristes du royaume, a rapporté le porte-parole des forces de sécurité saoudiennes le 8 avril.

« Tous les membres du groupe étaient impliqués dans l'organisation d'attentats terroristes dans le district de Qatif, de tirs contre des civils et des membres des forces de sécurité, de sabotages, de vols, d'enlèvements, de trafic de drogue et de viols », a ajouté le porte-parole.

Coordination de sécurité

Cette opération a été un grand succès et elle représente « le point d'orgue des efforts de coordination entre les équipes de suivi et de surveillance et celles des renseignements », a affirmé le lieutenant-colonel Jamal al-Nukhaifi de la police saoudienne.

Les forces de sécurité ont choisi d'attendre que les suspects quittent la zone résidentielle où ils se cachaient avant de les attaquer, pour ne pas mettre en danger les civils, a-t-il expliqué à Al-Mashareq.

L'opération a été menée dans une zone peu densément peuplée, a rapporté al-Nukhaifi.

« La plupart des condamnés et des fugitifs choisissent leurs repaires dans des zones densément peuplées, car ils savent que les autorités ne mettront pas les civils en danger », a-t-il déclaré.

« Les équipes de sécurité antiterroristes ont strictement respecté les règles d'engagement et ont fait preuve d'énormément de retenue », a-t-il ajouté.

Une fois le groupe encerclé, « les terroristes ont détourné un grand camion-citerne d'essence pour tenter de s'échapper ou de le faire exploser », a-t-il raconté, précisant que les équipes de sécurité les avaient attaqués et avaient mis fin à leur tentative.

Deux passants, un homme et une femme, ont subis de légères blessures, a-t-il précisé.

Surveillance constante

« La surveillance constante des suspects et des individus présents sur les listes des personnes recherchées est cruciale pour empêcher les attentats », a affirmé à Al-Mashareq Mansour al-Shehri, expert militaire saoudien.

Certains des individus de cette liste sont financés par le Corps des Gardiens de la révolution islamique (CGRI), a-t-il indiqué.

« Le nombre d'attaques terroristes dans le royaume est en forte baisse, mais certaines cellules constituées de personnes recherchées en fuite restent actives », a-t-il expliqué.

L'élimination de ces cellules se fait au travers d'opérations de surveillance continues et la bonne formation des équipes de sécurité, a-t-il fait savoir, « en plus de la sensibilisation des citoyens, qui jouent un rôle important dans la découverte des complots terroristes ».

« Une grande partie du mérite du succès des opérations préventives revient aux Saoudiens », a déclaré Cheikh Hashem Almujhed, érudit religieux chiite de la région d'al-Ahsa.

Ils « signalent aux forces de sécurité toute activité suspecte dans leur quartier », a-t-il indiqué à Al-Mashareq.

Qatif « a connu des événements sanglants à cause du lavage de cerveau de certains jeunes par le CGRI », a-t-il fait savoir, notant que les troubles dans le district « ne sont utiles qu'au CGRI et à ses projets, qui se font aux dépens des civils et de leur vie quotidienne ».

Les habitants coopèrent avec les forces de sécurité, parce qu'ils « connaissent désormais leurs plans », a ajouté Almujhed, la nature confidentielle de cette coopération facilitant la communication, car il n'y a aucune crainte de représailles.

La communication se fait directement ou par le biais d'un numéro téléphonique, a-t-il précisé.

Aimez-vous cet article?
9
NON
1 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire
form.captcha

L'Amérique qui a inventé le 9/11, détruit l'Irak et ouvert la porte au terrorisme grande ouverte, n'est-il pas un État terroriste? Il a facilité l'affaire pour l'Iran à exporter son terrorisme. La Russie a transformé le territoire de la Syrie et son peuple en un terrain pour expérimenter ses armes. Elle a massacré le peuple et détruit ses biens. N'est-il pas un État terroriste? Que s'est-il passé et que se passe-t-il à Rohingya, n'est-il pas d'un État terroriste? Je me demande s'il n'y a pas de terrorisme ou de terroristes dans le monde à l'exception du terrorisme de "l’État islamique en Irak et en Syrie" (EIIS). Quiconque regarde la télévision al-Arabiya ou al-Arabiya al-Hadath et autres médias considérés alliés à la couverture sunnite du terrorisme et l'industrie de la mort, ils trouveront qu'ils sont axés sur al-Qaïda et l'EIIS. L'EIIS par-ci, l'EIIS par-là. Pourquoi focaliser l'EIIS? Ils ont montré au monde que la source du terrorisme et de l'extrémisme est les musulmans sunnites. Est-ce parce qu'ils sont sunnites? Cependant, les sunnites et la religion de Dieu n'ont rien à voir avec eux. Ils sont des hérétiques contre la religion de Dieu et sont là-bas seulement pour imiter la religion de Dieu. Ils ont été introduits parmi les sunnites seulement pour massacrer les sunnites et détruire leurs villes et villages. Ceci s'est réellement produit.
Ils ont été faits par l'Iran, les mages, les sionistes et les croisés. Pourquoi ne couvrent-ils pas d'autres crimes et ceux qui les commettent? Les autres ont commis beaucoup plus de crimes que l'EIIS d'une manière encore plus odieuse et ignobles. Ce qui s'est passé et se passe en Irak, en Syrie et au Yémen aux mains des chiites irakiens et des milices sectaires irakiennes, et par les gangs et les soldats de Bachar ne peut pas être comparé à ce que l'EIIS a fait. Il y a des massacres, ce qui n'est pas connu est pire encore. Ceux qui ont expulsé les gens, détruit les biens, détruit Deir ez-Zor, Ruqah, Mossoul et d'autres villes ne sont pas l'EIIS, mais ceux qui ont détruit les villes et provinces des sunnites en Irak et en Syrie sont des chiites, l'Amérique et leurs alliés.

Répondre