Sécurité

19 morts alors qu'un navire de guerre iranien est frappé par un 'tir ami' dans les eaux du Golfe

AFP

image

Les troupes du CGRI iranien descendent en rappel un hélicoptère sur un navire de la marine lors de manœuvres militaires dans le détroit d'Ormuz au sud de l'Iran le 25 février 2015. [Hamed Jafarnejad/FARS NEWS/AFP]

Un navire de guerre iranien a été frappé par le tir d'un missile ami lors d'exercices marins, tuants 19 marins, ont annoncé les médias d’État et l'armée lundi 11 mai, au milieu de tensions avec les États-Unis dans les eaux du Golfe.

L'incident impliquant le navire Konarak a eu lieu dimanche après-midi près de Bandar-e Jask, au large de la côte sud de la République islamique, a annoncé le site web de la télévision d'État.

« Le navire a été frappé après avoir déplacé une cible de pratique à sa destination et ne créant pas assez d'espace avec la cible», a précisé la chaîne.

Dix-neuf membres d'équipage ont été tué et 15 ont été blessés dans un « accident » pendant les exercices, ont précisé les forces armées, sans donner plus de détails.

Le navire a été remorqué à terre pour des « enquêtes techniques », a-t-il signalé dans un communiqué, appelant les gens à « éviter les spéculations » jusqu'à publication de nouvelles informations.

L'agence de presse Tasnim a indiqué dans un tweet en anglais que Konarak a été frappé par un missile tiré par un autre navire de guerre iranien.

Le navire a été frappé par un « tir ami après que la frégate 'Jamaran' de la classe Moudge l'a accidentellement frappé avec un missile lors d'exercices de tirs réels dans la zone de Jask dans les # eaux du Golfe arabique#».

Les 15 blessés ont été hospitalisés à Sistan et Baluchistan, a indiqué Mohammad-Mehran Aminifard, président de l'université médicale de la province.

Deux des marins ont été admis en soins intensifs, a-t-il affirmé à l'agence de presse semi-officielle ISNA.

Le chef de l'armée iranienne et le ministre des affaires étrangères ont offert leurs condoléances aux familles des marins dans des communiqués séparés.

Catastrophe d'une avion de ligne

Konarak est un navire de soutien logistique fabriqué au Pays-bas et acheté par l'Iran avant la Révolution islamique en 1979.

Pesant 447 tonnes et d’une longueur de 47 mètres, le navire de la classe Hendijan est équipé de quatre missiles de croisière, d’après la télévision d’État.

Il n'a pas été immédiatement clair combien de membres d'équipage état à bord du navire de guerre au moment de l'accident.

L'Iran et les États-Unis ont échangé des accusations l'année dernière sur une série d'incidents impliquant leurs forces dans les eaux du Golfe.

Leur dernière confrontations en haute mer remonte au 15 avril, lorsque les États-Unis ont réclamé que desbateaux iraniens « harcelaient » ses navires de la marinedans la voie navigable.

Les forces armées iraniennes ont en janvier abattu par erreur un avion de ligne Boeing 737 à destination de Kiev peu après son décollage de Téhéran, tuant tous les 176 passagers à bord.

L'armée a reconnu l'erreur catastrophique, disant qu'il est survenu alors que les défenses aériennes iraniennes étaient en état d'alerte après le tir d'un barrage de missiles sur des troupes américaines basées en Irak.

L'Iran a lancé les missiles en représailles à l'assassinat par les États-Unis du haut commandant Qassem Soleimani dans une frappe au drone quelques jours auparavant.

L'influence iranienne est-elle une bonne chose pour le Moyen-Orient ?
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire