Économie |

Reprise des opérations à l'aéroport yéménite d'al-Riyan

Nabil Abdoullah al-Tamimi à Aden

image

Un vol a atterri le 27 novembre à l'aéroport al-Riyan d'al-Moukalla, la capitale provinciale de l'Hadramaout, après quatre années d'interruption. [Photo fournie par le bureau de presse de la province de l'Hadramaout]

Les vols ont repris à l'aéroport yéménite d'al-Riyan à al-Moukalla, capitale de la province de l'Hadramaout, après une interruption de quatre ans.

Cet aéroport avait été fortement endommagé lorsqu'al-Qaïda s'était emparé de cette ville portuaire en 2015, et toutes les opérations y avaient alors été suspendues.

Selon les responsables, cette reprise des opérations aura un impact humanitaire et économique positif sur la ville.

image

Yemeni Airways a annoncé que le premier vol à destination de l'aéroport al-Riyan d'al-Moukalla avait eu lieu le 27 novembre, après quatre années de fermeture de cet aéroport. [Photo fournie par le bureau de presse de la province de l'Hadramaout]

image

En l'espace de trois ans, l'aéroport al-Riyan à al-Moukalla a été réhabilité et a vu la construction de nouveaux halls. [Photo fournie par le bureau de presse de la province de l'Hadramaout]

Yemeni Airways a précisé que le premier vol était arrivé à l'aéroport al-Riyan en provenance du Caire le 27 novembre.

Cette étape constitue « un nouveau départ ... qui culminera avec l'ouverture de tous les aéroports du Yémen afin d'alléger les souffrances des patients, des personnes âgées et des enfants », a déclaré la compagnie aérienne dans un communiqué.

Al-Qaïda avait fait main basse sur al-Moukalla et sur certaines parties de la côte de l'Hadramaout le 24 avril 2015, brûlant des offices gouvernementaux, pillant des banques et arrêtant des responsables locaux. L'aéroport al-Riyan n'avait pas échappé à ces saccages et avait lui aussi été vandalisé et fortement endommagé.

Les forces d'élite de l'Hadramaout, appuyées par la coalition arabe, notamment les forces émiriennes, avaient repris ces zones à al-Qaïda le 24 avril 2016.

L'Autorité générale de l'aviation civile yéménite a annoncé le 22 novembre le début de la phase opérationnelle à l'aéroport al-Riyan, et informé les compagnies aériennes locales et internationales que l'aéroport était désormais prêt à recevoir et à assurer des vols.

Elle a indiqué que dans un premier temps, l'aéroport sera opérationnel entre 6 et 18 heures, sans préciser le nombre de vols quotidiens.

Deux jours plus tard, le major général Faraj Salmeen al-Bahsani, gouverneur de l'Hadramaout, a indiqué que les halls extérieurs de l'aéroport avaient été construits en respectant des normes élevées et avaient été équipés d'un mobilier moderne.

Le redémarrage des opérations à l'aéroport al-Riyan a été rendu possible par le renforcement de la sécurité et de la stabilité dans la province de l'Hadramaout après le départ d'al-Qaïda, a expliqué Anis Baswitin, le directeur de l'aéroport, à Al-Mashareq.

En l'espace de trois ans, l'aéroport a été réhabilité et a vu vu la construction de nouveaux halls, a-t-il ajouté.

« En sa qualité de compagnie nationale, Yemen Airways est la première à reprendre les vols sur l'aéroport, mais elle sera suivie par d'autres », a-t-il poursuivi.

Soulager les souffrances des malades

La reprise des opérations sur l'aéroport al-Riyan « soulagera les souffrances des citoyens et des malades qui ont besoin de quitter al-Moukalla en avion », a expliqué à Al-Mashareq le porte-parole de la 2e région militaire, Hesham al-Jabri.

« Les malades qui devaient voyager étaient gênés par le fait de devoir se rendre à Seiyun ou à Aden, ce qui exacerbaient leurs difficultés médicales et financières », a-t-il ajouté.

En plus de soulager la pression sur les malades, la réouverture de l'aéroport al-Riyan aura un impact positif sur l'économie et favorisera la secteur du tourisme, a expliqué Hadbaa al-Yazidi, militant dans les médias.

« Il était difficile pour al-Moukalla, et pour l'Hadramaout en général de profiter de la stabilité tant que l'aéroport restait fermé », a-t-elle ajouté, car la sécurité et la stabilité sont des conditions préalables à la croissance de l'économie et du tourisme.

Le redémarrage des opérations à l'aéroport al-Riyan constitue pour l'Hadramaout « une immense victoire depuis sa libération d'al-Qaïda », a-t-elle conclu.

Aimez-vous cet article?
0
NON
1 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire
form.captcha

Que Dieu bénisse les efforts des bénévoles à aider le Yémen et son bon peuple!

Répondre