http://almashareq.com/fr/articles/cnmi_am/features/2019/05/09/feature-01

Économie |

Yémen : l'aéroport al-Riyan se prépare à rouvrir

L'aéroport al-Riyan à al-Moukalla, capitale de la province de Hadramaout, se prépare à reprendre son activité après un arrêt de quatre ans causé par le vandalisme d’Al-Qaïda. [Photo fournie par le bureau du gouverneur de Hadramaout]

L'aéroport al-Riyan, dans la capitale de la province de Hadramaout, al-Moukalla, se prépare à rouvrir après quatre ans d'interruption, ont rapporté des responsables locaux.

L'aéroport avait été lourdement endommagé lorsque Al-Qaïda s'est emparé de la ville portuaire en 2015, et toute l'activité a cessé.

Dans un discours prononcé le 24 avril lors d'une cérémonie du troisième anniversaire de la libération de Hadramaout des mains d’Al-Qaïda, le major général Faraj Salmeen al-Bahsani, gouverneur de Hadramaout, a déclaré que l'aéroport est prêt à reprendre du service.

Des forces yéménites patrouillent près de l'aéroport d'al-Moukalla le 29 novembre 2018. L'aéroport doit bientôt rouvrir. [Saleh al-Obeidi/AFP]

L'aéroport sera ouvert et les premiers vols partiront « très bientôt », a-t-il affirmé.

Al-Qaïda avait pris le contrôle d'al-Moukalla et de certaines parties de la côte de Hadramaout le 2 avril 2015. Les Forces d'élite de Hadramaout, appuyées par la coalition arabe, et les forces émiraties en particulier, ont libéré ces zones le 24 avril 2016.

« La province de Hadramaout organise actuellement plusieurs célébrations pour fêter le troisième anniversaire de la libération de la province côtière de Hadramaout du contrôle d’Al-Qaïda », a indiqué Hisham al-Jabri, porte-parole de la seconde zone militaire.

Cela comprend plusieurs projets liés aux services, a-t-il fait savoir, ajoutant que la réhabilitation de l'aéroport al-Riyan est « l'un des plus grands succès obtenus par la libération d'al-Moukalla des mains d’Al-Qaïda, avec le soutien de la coalition arabe ».

Les Émirats aident à la restauration

L'installation rouvrira bientôt, a indiqué al-Jabri, révélant qu'un « grand hall digne de l'aéroport al-Riyan a été construit avec l'aide des Émirats arabes unis ».

Les travaux pour bâtir le terminal se sont « déroulés à un rythme effréné », a-t-il ajouté.

Al-Bahsani a publié une circulaire au personnel de l'aéroport le 20 avril, annonçant la reprise des heures de travail officielles pour les employés de l'aéroport.

L'aéroport « est prêt à reprendre son activité », a déclaré à Al-Mashareq le directeur de l'aéroport al-Riyan, Anis Baswitin.

« Il reste encore du travail à faire, et une fois qu'il sera terminé les compagnies aériennes arabes et internationales seront prévenues ».

« Les Émirats ont beaucoup donné aux habitants de Hadramaout, en particulier pour la construction des bâtiments de l'aéroport et la remise de l'ancien aéroport aux normes internationales », a-t-il indiqué.

Ils ont aussi fourni à l'aéroport du matériel d'inspection de sécurité, et ont équipé la tour de contrôle avec des machines sophistiquées, a ajouté Baswitin.

L'aéroport al-Riyan est une « ligne de vie »

« Hadramaout connaît la sécurité et la liberté, et l'existence d'une autorité efficace en est la meilleure preuve », a déclaré Faiza Bani, militante de la société civile de la province.

« L'aéroport a été fermé pendant quatre ans à cause des destructions et du vandalisme subi aux mains d’Al-Qaïda, et aucun avion militaire ou civil n'y a atterri ou décollé dernièrement », a-t-elle rapporté.

« L'aéroport al-Riyan est effectivement prêt, et je l'ai visité à plusieurs reprises », a-t-elle fait savoir à Al-Mashareq, décrivant l'installation comme « une ligne de vie pour les habitants de Hadramaout ».

Les déplacements étaient « très difficiles pour les habitants de la province côtière de Hadramaout, qui devaient aller à l'aéroport de Seyoun ou d'Aden pour voyager », a indiqué Bani.

Ce sont les patients qui ont le plus souffert de la fermeture, a-t-elle ajouté, notant que les habitants de la province et du pays salueront la reprise du service.

Se connecter via Twitter Se connecter via Facebook
Aimez-vous cet article?
20
10

4 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire Captcha
| 2019-06-01

Les EAU sont un État qui sabote le monde entier. Que Dieu les détruise!

Répondre
| 2019-05-19

J'étais basé au Yémen (Hadramaout) avec la société Canadian Occidental Petroleum (1996 - 2001 - à la fois au terminal et au CPF) et j'ai atterri plusieurs fois à l'aéroport Al-Riyan. Je suis vraiment ravi de le voir redevenir opérationnel. Mes pensées, mes prières et mes vœux vont avec toutes les bonnes personnes de Hadramaout.

Répondre
| 2019-05-12

Paix!

Répondre
| 2019-05-11

L'aéroport Al-Rayan n'a pas été détruit. Il a été et il est toujours, une base aérienne pour les Émirats farsi, les agents de l'Iran dans le sud du Yémen, où ses avions de guerre décollent. Il a détruit les routes, ponts et immeubles, y compris le musée culturel Belfaqih. Il n'a pas reconstruit ce qu'il a détruit, c'est clair pour tout le monde, y compris ceux qui marchent sur leurs pieds. Dieu nous suffit et Il est le meilleur garant. Une salutation de respect et d'appréciation au gouverneur de Hadramaout, Sheikh Faraj Salemin al-Bahsani, qui a sauvé Hadramaout de l'occupation émiratie grâce à sa sagesse, expérience et bon jugement.

Répondre