Économie |

Yémen : l'aéroport al-Riyan se prépare à rouvrir

Nabil Abdoullah al-Tamimi à Aden

image

L'aéroport al-Riyan à al-Moukalla, capitale de la province de Hadramaout, se prépare à reprendre son activité après un arrêt de quatre ans causé par le vandalisme d’Al-Qaïda. [Photo fournie par le bureau du gouverneur de Hadramaout]

L'aéroport al-Riyan, dans la capitale de la province de Hadramaout, al-Moukalla, se prépare à rouvrir après quatre ans d'interruption, ont rapporté des responsables locaux.

L'aéroport avait été lourdement endommagé lorsque Al-Qaïda s'est emparé de la ville portuaire en 2015, et toute l'activité a cessé.

Dans un discours prononcé le 24 avril lors d'une cérémonie du troisième anniversaire de la libération de Hadramaout des mains d’Al-Qaïda, le major général Faraj Salmeen al-Bahsani, gouverneur de Hadramaout, a déclaré que l'aéroport est prêt à reprendre du service.

image

Des forces yéménites patrouillent près de l'aéroport d'al-Moukalla le 29 novembre 2018. L'aéroport doit bientôt rouvrir. [Saleh al-Obeidi/AFP]

L'aéroport sera ouvert et les premiers vols partiront « très bientôt », a-t-il affirmé.

Al-Qaïda avait pris le contrôle d'al-Moukalla et de certaines parties de la côte de Hadramaout le 2 avril 2015. Les Forces d'élite de Hadramaout, appuyées par la coalition arabe, et les forces émiraties en particulier, ont libéré ces zones le 24 avril 2016.

« La province de Hadramaout organise actuellement plusieurs célébrations pour fêter le troisième anniversaire de la libération de la province côtière de Hadramaout du contrôle d’Al-Qaïda », a indiqué Hisham al-Jabri, porte-parole de la seconde zone militaire.

Cela comprend plusieurs projets liés aux services, a-t-il fait savoir, ajoutant que la réhabilitation de l'aéroport al-Riyan est « l'un des plus grands succès obtenus par la libération d'al-Moukalla des mains d’Al-Qaïda, avec le soutien de la coalition arabe ».

Les Émirats aident à la restauration

L'installation rouvrira bientôt, a indiqué al-Jabri, révélant qu'un « grand hall digne de l'aéroport al-Riyan a été construit avec l'aide des Émirats arabes unis ».

Les travaux pour bâtir le terminal se sont « déroulés à un rythme effréné », a-t-il ajouté.

Al-Bahsani a publié une circulaire au personnel de l'aéroport le 20 avril, annonçant la reprise des heures de travail officielles pour les employés de l'aéroport.

L'aéroport « est prêt à reprendre son activité », a déclaré à Al-Mashareq le directeur de l'aéroport al-Riyan, Anis Baswitin.

« Il reste encore du travail à faire, et une fois qu'il sera terminé les compagnies aériennes arabes et internationales seront prévenues ».

« Les Émirats ont beaucoup donné aux habitants de Hadramaout, en particulier pour la construction des bâtiments de l'aéroport et la remise de l'ancien aéroport aux normes internationales », a-t-il indiqué.

Ils ont aussi fourni à l'aéroport du matériel d'inspection de sécurité, et ont équipé la tour de contrôle avec des machines sophistiquées, a ajouté Baswitin.

L'aéroport al-Riyan est une « ligne de vie »

« Hadramaout connaît la sécurité et la liberté, et l'existence d'une autorité efficace en est la meilleure preuve », a déclaré Faiza Bani, militante de la société civile de la province.

« L'aéroport a été fermé pendant quatre ans à cause des destructions et du vandalisme subi aux mains d’Al-Qaïda, et aucun avion militaire ou civil n'y a atterri ou décollé dernièrement », a-t-elle rapporté.

« L'aéroport al-Riyan est effectivement prêt, et je l'ai visité à plusieurs reprises », a-t-elle fait savoir à Al-Mashareq, décrivant l'installation comme « une ligne de vie pour les habitants de Hadramaout ».

Les déplacements étaient « très difficiles pour les habitants de la province côtière de Hadramaout, qui devaient aller à l'aéroport de Seyoun ou d'Aden pour voyager », a indiqué Bani.

Ce sont les patients qui ont le plus souffert de la fermeture, a-t-elle ajouté, notant que les habitants de la province et du pays salueront la reprise du service.

Aimez-vous cet article?
10
NON
4 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire
form.captcha

Les EAU sont un État qui sabote le monde entier. Que Dieu les détruise!

Répondre

J'étais basé au Yémen (Hadramaout) avec la société Canadian Occidental Petroleum (1996 - 2001 - à la fois au terminal et au CPF) et j'ai atterri plusieurs fois à l'aéroport Al-Riyan. Je suis vraiment ravi de le voir redevenir opérationnel. Mes pensées, mes prières et mes vœux vont avec toutes les bonnes personnes de Hadramaout.

Répondre

Paix!

Répondre

L'aéroport Al-Rayan n'a pas été détruit. Il a été et il est toujours, une base aérienne pour les Émirats farsi, les agents de l'Iran dans le sud du Yémen, où ses avions de guerre décollent. Il a détruit les routes, ponts et immeubles, y compris le musée culturel Belfaqih. Il n'a pas reconstruit ce qu'il a détruit, c'est clair pour tout le monde, y compris ceux qui marchent sur leurs pieds. Dieu nous suffit et Il est le meilleur garant. Une salutation de respect et d'appréciation au gouverneur de Hadramaout, Sheikh Faraj Salemin al-Bahsani, qui a sauvé Hadramaout de l'occupation émiratie grâce à sa sagesse, expérience et bon jugement.

Répondre