Sécurité |

L'Hadramaout fête l'expulsion d'al-Qaïda avec un défilé

Nabil Abdoullah al-Tamimi à Aden

image

Les forces yéménites affichent leurs compétences le 24 avril lors d'un défilé militaire à al-Moukalla, capitale de la province le l'Hadramaout. [Photo fournie par la 2e zone militaire]

Mercredi 24 avril, la province yéménite de l'Hadramaout a organisé un défilé militaire et diverses célébrations à l'occasion du troisième anniversaire de la libération d'al-Moukalla et d'autres villes côtières des mains d'al-Qaïda.

Le 1er avril 2015, al-Qaïda avait pris le contrôle d'al-Moukalla, la capitale provinciale, où il a régné d'une main de fer jusqu'à son expulsion un peu plus d'un an plus tard.

Pour marquer cette date, la 2e zone militaire a organisé un défilé militaire comportant des unités des brigades de l'Hadramaout, de la police militaire, des forces de défense côtière et du bataillon des opérations spéciales.

image

Des membres des forces de sécurité yéménites défilent en formation lors du défilé militaire organisé le 24 avril à al-Moukalla célébrant l'expulsion d'al-Qaïda. [Photo fournie par la 2e zone militaire]

image

Véhicules blindés lors du défilé militaire du 24 avril à al-Moukalla. [Photo fournie par la 2e zone militaire]

De jeunes recrues militaires y participaient aussi, ainsi que des unités des camps d'al-Rayyan, al-Ahqaf al-Qiyan et al-Hamra.

Ce défilé, organisé sous le commandement de la 2e zone militaire et de la Direction de la sécurité générale et de la police dans la province côtière de l'Hadramaout, a présenté la préparation au combat des forces de la province.

Dans un discours prononcé à cette occasion, le major général Faraj al-Bahsani, gouverneur de l'Hadramaout et commandant de la 2e zone militaire, a décrit les succès des forces armées, des secteurs des services et développementaux de l'Hadramaout.

Toutes les couches de la population de l'Hadramaout sont unifiées dans leur refus de laisser al-Qaïda maintenir son contrôle sur les villes de la côte, a affirmé al-Bahsani.

Il a salué les performances des Forces d'élite de l'Hadramaout, décrivant leur victoire contre al-Qaïda comme l'une des nombreuses grandes réussites qui figureront dans les annales de l'armée du Yémen.

Sécurité, stabilité, développement

Fahmi Badhawi, vice-gouverneur de l'Hadramaout, a indiqué à Al-Mashareq que la province avait rétabli la sécurité et relancé le développement, après qu'al-Qaïda eut endommagé ou détruit les installations de production et de services.

« La célébration de la libération des villes côtières de l'Hadramaout du contrôle d'al-Qaïda est une victoire pour le rétablissement du contrôle politique et militaire des habitants de l'Hadramaout », a-t-il affirmé.

La reprise de la province dans les domaines de la sécurité, de l'armée et du développement après cette grande victoire doit se reproduire dans d'autres provinces, a-t-il ajouté.

Après l'expulsion d'al-Qaïda, « les agences de sécurité et les forces d'élite ont réussi à déjouer tous les plans terroristes en traquant les éléments d'al-Qaïda en fuite dans les zones et les montagnes environnantes », a déclaré Badhawi.

Le rétablissement de la sécurité et de la stabilité était nécessaire pour reconstruire les services et l'infrastructure de l'Hadramaout, y compris la santé, l'éducation et les services, ainsi que dans le domaine des projets routiers, a-t-il poursuivi.

Plusieurs projets ont été mis en œuvre ces trois dernières années.

Parmi ceux-ci figurent notamment « des projets d'électricité, dont la construction d'une centrale à gaz de 75 mégawatts dans la région d'al-Hadaba afin d'alimenter Wadi Hadramaout et le désert de l'Hadramaout en électricité », a-t-il fait savoir.

Une centrale électrique de 40 mégawatts a également été activée à Ash-Shihr, a-t-il précisé.

Les infrastructures routières ont également fait l'objet d'améliorations, la route entre Rasab et Sah devant ouvrir cette semaine, ainsi que la route Aqaba (Kataba), et des projets liés à l'eau grâce auxquels des dizaines de puits d'eau potable ont été creusés.

Le fait que la ville de Seiyun à Wadi Hadramaout ait été choisie pour accueillir une session extraordinaire du parlement yéménite plus tôt ce mois-ci « est la preuve de la sécurité et la stabilité qui distinguent l'Hadramaout de toutes les autres provinces du Yémen », a déclaré Badhawi.

« La sécurité sera davantage renforcée à Wadi Hadramaout grâce à la décision du gouverneur d'enrôler 300 soldats pour améliorer la sécurité des districts », a-t-il ajouté.

Un héritage de destruction

« L'anniversaire de la libération d'al-Moukalla est l'anniversaire de la victoire contre les gangs terroristes qui ont régné sur la côte de l'Hadramaout pendant une année entière », a déclaré Hisham al-Jabri, porte-parole de la 2e zone militaire.

Pendant son année de domination, al-Qaïda « a perpétré divers actes de terrorisme, dont des destructions, des enlèvements et des sabotages, ainsi que la destruction et le pillage des banques et des bâtiments gouvernementaux », a-t-il rapporté à Al-Mashareq.

Les crimes du groupe ont inclus l'incendie d'al-Moukalla Radio, une attaque à la bombe contre la Direction de la sécurité politique, l'exécution d'hommes et de femmes, l'interdiction faite aux femmes de poursuivre une éducation, et la restriction des libertés individuelles, a-t-il détaillé.

La libération des villes côtières de l'Hadramaout a porté « un coup douloureux au terrorisme au Yémen », a affirmé al-Jabri.

Le fait que l'aéroport al-Rayyan soit prêt à reprendre les vols est un succès important pour l'Hadramaout, a indiqué le journaliste Imad al-Dini à Al-Mashareq.

Les autres succès obtenus dans les domaines des routes, de l'électricité et de l'eau, et l'érection d'un mémorial aux martyrs sont « la réelle célébration de la victoire contre le terrorisme », a-t-il conclu.

Aimez-vous cet article?
7
NON
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire
form.captcha