Sécurité |

Les États-Unis s'engagent à assurer la sécurité dans le Golfe sur le long terme

Hassan al-Obaidi à Bagdad

image

Un B-52H Stratofortress de l'armée de l'air américaine, escorté par quatre F-15C Eagle saoudiens, effectue un passage à basse altitude au-dessus de la base aérienne Prince Sultan, en Arabie saoudite, le 1er novembre. [Photo fournie par le commandement central de l'armée de l'air des États-Unis]

La coopération militaire vieille de plusieurs années entre l'Arabie saoudite et les États-Unis s'est renforcée ces derniers mois, les États-Unis déployant des troupes supplémentaires et des avions militaires dans le Golfe, ont fait savoir des experts en sécurité à Al-Mashareq.

Ce niveau supplémentaire de soutien est une affirmation de l'engagement des États-Unis envers la sécurité de la région, ont-ils affirmé, et sert de dissuasion efficace contre les menaces potentielles des acteurs étatiques et non étatiques malveillants.

Ceux-ci comprennent le Corps des Gardiens de la révolution islamique (CGRI) et ses filiales et intermédiaires régionaux, ainsi que des groupes extrémistes tels que « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) et al-Qaïda, qui menacent la sécurité de la région.

Alors que des renforts en matériel et en personnel militaires arrivent dans le Golfe, les provocations iraniennes ont diminué, ont rapporté des experts.

De précédents incidents dans les eaux du Golfe ont représenté une menace pour la sécurité de la navigation internationale, des navires commerciaux et des pétroliers.

Celles-ci ont diminué à mesure que les États-Unis ont accru leur soutien militaire aux pays du Golfe par le biais de la formation, du soutien logistique et de la conduite d'exercices d'entraînement communs.

Le Pentagone a annoncé en septembre qu'il allait envoyer 200 soldats et des missiles Patriot pour renforcer les défenses du royaume.

Le 1er novembre, un B-52H Stratofortress de l'armée de l'air américaine, escorté par quatre F-15C Eagle saoudiens, a effectué une sortie dans la région du Golfe pour s'entraîner à l'interopérabilité avec des partenaires saoudiens.

Cela a été fait pour soutenir les intérêts communs en matière de sécurité régionale.

Le B-52H est un bombardier stratégique à longue portée capable d'utiliser des quantités immenses d'armes de précision contre tout adversaire. Il fait partie d'un groupe d'action de bombardiers installé sur la base Fairford de la RAF au Royaume-Uni.

Lorsqu'ils sont sollicités, ces bombardiers stratégiques offrent une capacité de réaction rapide.

Partenariat stratégique permanent

Le partenariat stratégique entre les États-Unis, l'Arabie saoudite et les pays du Golfe est efficace, « car il est permanent et n'est pas lié à des intérêts transitoires ou des circonstances temporaires », a expliqué Ahmed Abdoullah al-Shahrani, chercheur du Golfe.

L'arrivée de forces terrestres américaines en Arabie saoudite et la conduite de manœuvres navales dans les eaux du Golfe « forcent les Iraniens à y réfléchir à deux fois avant d'entreprendre quoi que ce soit qui menacerait la sécurité des États du Golfe », a-t-il précisé à Al-Mashareq.

Cela s'applique également aux groupes extrémistes non étatiques qui pourraient chercher à entraver la navigation dans les eaux internationales ou territoriales du Golfe, a-t-il poursuivi.

La présence de l'armée de l'air américaine dans le Golfe est un facteur de stabilisation, a-t-il ajouté, notant que sa capacité à réagir rapidement aux attaques a un effet dissuasif.

En juillet, le ministère saoudien de la Défense a annoncé que le roi Salmane avait approuvé l'accueil des forces armées américaines sur la base aérienne Prince Sultan, située dans le désert au sud de Riyad.

« En coordination avec le Royaume d'Arabie saoudite et sur son invitation, le secrétaire à la Défense a autorisé le déploiement de personnel et de ressources américains en Arabie saoudite », avait déclaré à l'époque le commandement central américain.

En octobre, les États-Unis ont déployé plusieurs bombardiers stratégiques B-1B sur la base.

Approche efficace

Les États-Unis contribuent depuis longtemps à la protection des intérêts des États du Golfe, a fait savoir à Al-Mashareq le chercheur en affaires politiques Ahmed al-Hamdani.

Le récent déploiement de troupes et des bombardiers parmi les plus efficaces du monde dans la région du Golfe « signifie clairement à l'Iran que les États-Unis ne renoncent pas à leur soutien aux États du Golfe », a-t-il ajouté.

« Je pense que l'Iran a reçu le message, car les harcèlements dans les eaux du Golfe ont également fortement diminué », a déclaré al-Hamdani.

La coopération constante avec les États-Unis « vise globalement à décourager toute menace pour la sécurité des pays du Golfe », a-t-il conclu, une approche qui s'est avérée efficace.

Aimez-vous cet article?
0
NON
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire
Captcha