42 morts au Yémen dans des attentats-suicides revendiqués par l'EIIL

« L'Etat Islamique en Irak et au Levant » (EIIL) a revendiqué la responsabilité d'une vague d'attentats-suicides lundi 27 juin ciblant des soldats yéménites et qui ont tué au moins 42 personnes à al-Maukalla, a rapporté l'AFP.

Al-Maukalla « étaient la cible de cinq attentats-suicides dans quatre zones», a annoncé le gouverneur de la province de Hadramaoute, Ahmed Saeed bin Breyk.

Trois explosions simultanées ont frappé des postes de contrôle dans la ville portière au coucher du soleil, alors que les soldats étaient en train de rompre leur jeûne, a dit un responsable de sécurité.

Dans le premier attentat, un kamikaze sur une motocyclette a demandé aux soldats s'il pouvait manger avec eux avant de se fairet exploser, a dit le responsable.

Deux autres kamikazes se sont approchés des soldats à pied ailleurs dans la ville avant de faire détoner leurs explosifs.

Peu après, deux kamikazes ont lancé une quatrième attaque et se sont fait exploser à l'entrée d'un camp de l'armée, a dit le responsable.

Au total, les attaques ont tué 40 soldats ainsi qu'une femme et un enfant qui passaient près des lieux et blessé 37 autres personnes, a dit le responsable de la santé à Hadramaout, Riad al-Jalili.

Aimez-vous cet article?

0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500