Terrorisme

L'Allemagne interdit toutes les activités du Hezbollah sur son sol

AFP

image

Un officier de police se tient debout devant la mosquée Al-Irschad lors d'un raid le 30 avril à Berlin, alors que des dizaines de membres des forces de la police et spéciales envahissent les mosquées et associations liées au Hezbollah à Bremen, Berlin, Dortmund et Muenster les premières heures du matin. [Odd Andersen/AFP]

L'Allemagne a interdit jeudi 30 avril sur son sol toutes les activités de la milice libanaise Hezbollah soutenue par l'Iran.

Comme l'UE, l'Allemagne avait jusqu'à présent banni uniquement la branche militaire du Hezbollah tout en tolérant sa branche politique.

Mais le ministère de l'Intérieur allemand a indiqué qu'il considérait maintenant tout le mouvement une « organisation chiite terroriste ».

« Le Hezbollah est une organisation terroriste considérée responsable de plusieurs attaques et enlèvements à travers le monde», a affirmé le ministre de l’Intérieur Horst Seehofer au quotidien allemand Bild.

Le ministre de l'Intérieur « a interdit l'activité du groupe » en Allemagne avec effet immédiat, a écrit son porte-parole sur tweeter.

« Même en périodes de crise, le règne de la loi est maintenue», écrit-il.

Les raids ont survenu dans plusieurs lieux à travers le pays, poursuit-il.

Des dizaines de membres des forces de la police et spéciales ont envahi les mosquées et associations liées au Hezbollah à Bremen, Berlin, Dortmund et Muenster dès les premières heures du matin, ont rapporté les médias allemands.

La mosquée Al-Irshad à Berlin a été scellée avec au moins 16 camionnettes de police stationnées à l’extérieur, a témoigné un photographe de l'AFP. Des officiers de police masqués ont été vus entrant et sortant de la mosquée.

Plus d'abri sûr

Même si le Hezbollah n'avait pas de présence officielle en Allemagne, les forces de sécurité estiment qu'il a environ un millier de membres dans le pays.

Ils utiliseraient l'Allemagne comme abri sûr pour faire des plans, recruter les sympathisants et collecter les fonds, même à travers des activités criminelles.

« Les activités criminelles (du groupe) et la planification d'attaques ont lieu aussi sur le territoire allemand », a annoncé Seehofer à Bild.

Les Etats-Unis ont classé depuis longtemps le Hezbollah comme groupe terroriste et ont appelé tous les alliés à faire de même.

L'Ambassadeur américain en Allemagne, Richard Grenell a salué le changement de position de Berlin et a appelé « tous les États membres à adopter une action similaire ».

La Grande-Bretagne a banni la branche politique du Hezbollah l'année dernière, criminalisant l'adhésion à la milice ou tout appel à son soutien.

Le parlement allemand a adopté une résolution en décembre dernier qui a appelé le gouvernement à bannir toutes les activités du groupe en Allemagne.

L'ordre d'interdiction par le ministère de l’Intérieur signifie que les sympathisants du groupe ne sont plus autorisés à afficher des symboles du Hezbollah ou à tenir des réunions, et les fonds peuvent être gelés.

Aimez-vous cet article?

0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500