Sécurité

L'Hadramaout se prépare à célébrer l'expulsion d'al-Qaïda

Nabil Abdoullah al-Tamimi à Aden

image

Une photo prise le 8 août 2018 montre une embarcation naviguant au large d'al-Moukalla, la capitale de la province de l'Hadramaout. [Karim Sahib/AFP]

Les habitants de la province yéménite de l'Hadramaout se préparent en vue des célébrations populaires et officielles qui marqueront le troisième anniversaire de la libération d'al-Qaïda de la province, le 24 avril, a indiqué un responsable local.

Bien que la date de ces célébrations marque l'anniversaire de la libération de l'Hadramaout, ce lundi 1er avril est une date sombre dans l'histoire de la province, car elle rappelle le jour où al-Qaïda s'était emparé d'al-Moukalla et d'autres régions côtières en 2015.

L'Hadramaout prend des allures « d'atelier » avec les préparatifs de ces célébrations, a expliqué le vice-gouverneur de la province et président du comité d'organisation, Saeed Othman al-Amoudi.

Les célébrations de cette année « comprendront des événements officiels, des défilés militaires et des fêtes populaires, notamment l'installation de dix tentes d'art où seront présentées des œuvres et des expositions photographiques, culturelles, lyriques et littéraires », a-t-il précisé à Al-Mashareq.

« Nous inaugurerons également plusieurs installations », a-t-il ajouté, précisant qu'elles comprendront une académie de police « et un mémorial des martyrs, afin de rappeler les sacrifices consentis pour libérer la côte de l'Hadramaout ».

« À cela vient s'ajouter le projet d'électricité générée au gaz, qui sera inauguré durant la visite du président Abd Rabbo Mansour Hadi », a-t-il indiqué.

Ces projets ont pu être mis en place grâce à la sécurité et à la stabilité qui ont prévalu après la défaite d'al-Qaïda, a-t-il poursuivi.

En plus de célébrer l'expulsion d'al-Qaïda, a-t-il continué, « nous souhaitons également souligner l'importance du maintien de la stabilité dont l'Hadramaout jouit actuellement » en termes de sécurité accrue, de développement et d'infrastructures.

Souvenir de la libération

« La libération a été rendue possible grâce au soutien majeur apporté par les pays de la coalition arabe, en particulier les Émirats arabes unis », a déclaré al-Amoudi.

Les forces émiriennes ont aidé à entraîner les forces d'élite de l'Hadramaout de la 2e région militaire dans les camps d'al-Masila et de Ramah, et leur ont fourni les équipements militaires nécessaires, a-t-il précisé.

L'élan qui avait commencé avec la libération de l'Hadramaout d'al-Qaïda s'est poursuivi dans les provinces voisines, a-t-il continué.

Al-Amoudi a souligné l'importance qu'il y a à célébrer l'anniversaire de la libération de l'Hadramaout afin de préserver l'ère de sécurité et de stabilité dans laquelle est entrée la province.

« Le 1er avril est un souvenir douloureux pour tous les habitants de l'Hadramaout », a expliqué à Al-Mashareq Saeed Youssef, fonctionnaire et natif d'al-Moukalla, soulignant que cette date marque « le début des souffrances et des exactions commises par al-Qaïda ».

Al-Qaïda a commis de nombreux abus contre le peuple de l'Hadramaout, a-t-il poursuivi, notamment en tranchant des mains et des têtes en vertu des verdicts prononcés par ses faux tribunaux, en restreignant les libertés personnelles et en pillant les banques.

Youssef a salué la coalition arabe, qui a entraîné et équipé les forces d'élite et les a aidées à vaincre al-Qaïda et à libérer al-Moukalla et la côte de l'Hadramaout le 24 avril 2016.

Il a conclu en soulignant l'importance des célébrations de cet anniversaire chaque année.

Aimez-vous cet article?

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500