Sécurité

Arrestation de leaders d'al-Qaïda par les forces de l'Hadramaout

Par Abou Bakr al-Yamani à Sanaa

image

Le 14 août 2016, des forces yéménites à bord de véhicules militaires se dirigent vers Zinjibar, la capitale de la province méridionale de l'Abyan, pour y lancer une offensive destinée à reprendre la ville à al-Qaïda. Le groupe s'est implanté dans plusieurs provinces du sud du pays, dont celle de l'Hadramaout, où la semaine dernière les forces yéménites ont capturé deux des leaders du groupe. [Saleh al-Obeidi/AFP]

Les forces d'élite de l'Hadramaout, appuyées par des hélicoptères de la coalition, ont récemment mené deux opérations qui ont permis de mettre la main sur deux éléments clés d'al-Qaïda, ont expliqué des responsables yéménites à Al-Mashareq.

Ahmed Said Aouad Barhamah, connu sous le pseudonyme de « l'al-Zarqaoui du Yémen » et Abou Ali al-Sayari, deux hauts responsables d'al-Qaïda, ont été arrêtés lors de deux opérations distinctes dans la province de l'Hadramaout, avec plusieurs autres éléments d'al-Qaïda.

« Des hélicoptères de la coalition ont mené une opération aérienne en appui aux forces antiterroristes de l'armée yéménite, qui a mené une opération préventive vendredi 21 avril dans la soirée, dans le cadre de ses opérations contre les repaires d'al-Qaïda dans la ville d'al-Moukalla », a fait savoir le commandement de la coalition dans un communiqué.

Du matériel, des véhicules et des armes qui étaient prêts à être utilisés dans des attaques terroristes contre plusieurs sites de l'Hadramaout ont également été saisis lors de cette opération, a ajouté ce communiqué.

Barhamah a été arrêté dans le district d'al-Tawila d'al-Moukalla, a indiqué la coalition.

Dans un communiqué daté du 22 avril retransmis par la chaîne de télévision al-Hadath, le gouverneur de l'Hadramaout Ahmed Saeed ben Breyk a révélé que les forces d'élite de la côte de l'Hadramaout avaient mené deux opérations préventives contre des éléments d'al-Qaïda.

Une embuscade tendue dans la vallée de l'Adem a visé al-Sayari, a-t-il rapporté, tandis que des forces terrestres ont lancé une opération contre la position de Barhamah à al-Moukalla après avoir surveillé ses mouvements, avec le soutien d'hélicoptères de la coalition.

Différents types d'armes, de munitions et de ceintures explosives ont été saisis lors de ces opérations, et Barhamah et un certain nombre de ses compagnons ont été arrêtés.

Selon ben Breyk, al-Sayari est le leader d'al-Qaïda responsable du massacre de soldats dans la région de Khashaa en 2014.

En représailles à ces arrestations, des membres d'al-Qaïda ont attaqué le 23 avril un poste militaire dans la région de Doan dans cette province, tuant un soldat yéménite et en blessant trois autres, ont indiqué des médias locaux.

Sécurité renforcée pendant les célébrations

Ces opérations militaires visant al-Qaïda interviennent alors que l'Hadramaout célèbre le premier anniversaire du 24 avril 2016, date de la libération des régions côtières.

Abd al-Hadi al-Tamimi, vice-gouverneur de l'Hadramaout, a expliqué que ces célébrations ne se limitent pas qu'aux seuls directorats autrefois sous le contrôle d'al-Qaïda, mais concernent tous ceux de la côte et à Wadi Hadramaout.

« Le soutien politique et militaire de la coalition arabe a été un facteur qui a contribué à permettre à la côte de l'Hadramaout de se libérer d'al-Qaïda », a expliqué al-Tamimi.

La coopération du public a été essentielle aux succès sécuritaires remportés, a-t-il ajouté, y compris l'appréhension de cellules terroristes, l'arrestation des leaders du groupe et les saisies d'armes.

Le chef du directorat d'al-Moukalla Abdoul Baqi al-Huthari a déclaré à Al-Mashareq que la 2e région militaire avait renforcé ses procédures de sécurité et la disponibilité de ses forces à l'approche des célébrations du premier anniversaire.

Il a salué les récentes opérations préventives menées par les troupes d'élite et les forces de la coalition, et a souligné que parmi les succès sécuritaires obtenus l'année dernière, on compte notamment le démantèlement de plusieurs cellules terroristes et des opérations contre leurs repaires.

« Ces succès sécuritaires et militaires sont la continuité des succès réalisés par les forces d'élite il y a plus d'un an, lorsqu'elles étaient parvenues à libérer al-Moukalla du contrôle d'al-Qaïda », a-t-il rappelé.

« L'importance de ces opérations sécuritaires tient à la valeur des leaders arrêtés, car Abou Ali al-Sayari est le second en chef du groupe, et il contrôlait [autrefois] la ville d'al-Moukalla et les zones environnantes », a expliqué à Al-Mashareq le politologue Adnan al-Humairi.

Cette saisie d'armes, de munitions et de ceintures explosives indique que le groupe était en train de se préparer à mener des opérations suicides, a-t-il ajouté.

À la lumière de ces opérations et des célébrations d'anniversaire, les forces d'élite ont « renforcé les mesures de sécurité aux entrées des villes et mis en place des points de contrôle en anticipation et en préparation de toute attaque terroriste potentielle par le groupe ».

Aimez-vous cet article?

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500