Éducation

La Jordanie lance une stratégie quinquennale pour l'éducation

Mohammed Ghazal à Amman

image

Le 13 mars, le ministère jordanien de l'Éducation et l'UNESCO ont lancé le Plan stratégique d'éducation 2018-2022. [Photo fournie par l'UNESCO Amman]

Le ministère jordanien de l'Éducation et l'UNESCO ont récemment lancé un plan stratégique de cinq ans pour développer le système éducatif du royaume dans le cadre d'une grande stratégie visant à atteindre un développement durable en améliorant les ressources humaines.

Le Plan stratégique d'éducation (2018-2022), lancé le 13 mars, est ancré dans la Stratégie nationale pour le développement des ressources humaines (2016-2025).

Ce plan adopte une approche participative et inclusive qui est conforme aux bonnes pratiques internationales, selon le ministre de l'Éducation Omar al-Razzaz.

« Les employés des directions du ministère de l'Éducation connaissent mieux que personne les défis à relever et les solutions pour une éducation de qualité », a-t-il rapporté.

Le ministère a élaboré ce plan avec des conseils des directions de l'éducation, des directions et partenaires du développement social, et avec le soutien technique de l'UNESCO et de son Institut international de planification de l'éducation (IIEP-UNESCO).

Un plan ambitieux

Malgré son budget limité, le ministère a adopté des stratégies de développement ambitieuses pour mettre en œuvre des programmes prioritaires, a déclaré al-Razzaz.

Al-Razzaz a salué l'aide reçue de la part de partenaires nationaux et internationaux pour l'aide à l'implémentation de cette stratégie, notant que « le secteur de l'éducation est la base pour construire un avenir radieux pour les jeunes générations ambitieuses ».

Ce plan stratégique comprend six domaines principaux : éducation préscolaire et développement infantile, accès et égalité, soutien aux systèmes, contrôle qualité, ressources humaines et formation professionnelle.

« C'est un plan ambitieux et complet, et sa mise en œuvre doit être accélérée sur tous les fronts », a affirmé à Al-Mashareq le porte-parole du Syndicat des enseignants jordaniens, Ahmed al-Hajaya.

« Une stratégie qui gouverne le secteur est essentielle, car le secteur de l'éducation est le plus important en termes d'étudiants et d'employés », a-t-il précisé.

Il est nécessaire de développer les aptitudes des enseignants et de les former aux méthodes pédagogiques les plus sophistiquées de façon continue, a-t-il déclaré, car cela leur permettra d'améliorer le niveau de compétence des élèves.

« Nous sommes satisfaits de cette stratégie et de l'accent mis sur l'éducation préscolaire et la formation des enseignants », a fait savoir al-Hajaya.

Zain Adel, enseignante de mathématiques dans une école publique du district de Marka, à Amman, a déclaré à Al-Mashareq que les professeurs ont besoin d'une formation continue.

« J'espère qu'il y aura davantage de soutien technique et de formation pour les enseignants avec cette stratégie, surtout au vu de la rapide progression des méthodes pédagogiques utilisées en classe », a-t-elle confié.

Formation professionnelle

L'accent mis sur la formation professionnelle par cette stratégie est aussi très important, a déclaré l'économiste Hossam Ayesh à Al-Mashareq.

« Malheureusement, les étudiants sont réticents à suivre des spécialisations pédagogiques, la vaste majorité d'entre eux préfèrent les disciplines académiques », a-t-il rapporté.

La formation professionnelle est importante, car il y a beaucoup d'opportunités d'emploi pour les personnes possédant des spécialités techniques ou professionnelles, a-t-il ajouté.

Certains étudiants ne veulent pas suivre ces spécialisations à cause de « la culture sociétale dominante, qui a une vision déformée de ce secteur », a-t-il rapporté, ajoutant que cela doit être surmonté grâce à davantage de sensibilisation.

« Le concept d'éducation professionnelle et technique est ambigu, ce qui détourne beaucoup d'étudiants de ce type d'éducation », a-t-il expliqué.

« La stratégie doit porter principalement sur l'amélioration de la qualité de l'éducation professionnelle en général dans toutes les écoles, afin d'attirer plus d'étudiants », a indiqué Ayesh.

Aimez-vous cet article?

1 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500

Al-Razzaz est une bonne personne. Tout le respect dû à lui. Il mérite vraiment le poste de ministre.

Répondre