Droits de l'Homme

Les EAU apportent un soutien à la sécurité d'Abyan et fournissent une aide humanitaire

Par Abou Bak al-Yamani à Sanaa

image

Les forces du gouvernement yéménite se déplacent dans la ville de Zinjibar le 16 août 2016 après être entrées dans cette capitale de la province d'Abyan, dans le sud du pays, après une offensive appuyée par des frappes aériennes de la coalition arabe pour reprendre la ville à al-Qaïda. [Saleh al-Obeidi/AFP]

Les Émirats arabes unis, partenaire majeur de la coalition arabe combattant les Houthis (Ansarallah) au Yémen, ont fourni à la province d'Abyan un flux constant d'aide humanitaire et de soutien à ses forces de sécurité locales, indiquent des responsables à Al-Mashareq.

Cet État du Golfe a joué un rôle majeur dans la libération d'Abyan des mains d'al-Qaïda en août 2016. Il a aussi grandement contribué à la réhabilitation de son infrastructure et au soutien de ses secteurs de services, ont-ils ajouté.

« Les Émirats arabes unis sont l'État qui a apporté le plus d'aide à la province d'Abyan par rapport aux autres pays donateurs et organisations », a précisé Abdulaziz al-Hamza, gouverneur adjoint d'Abyan, à Al-Mashareq.

L'équipe du Croissant-Rouge des Émirats arabes unis a contribué à la réhabilitation d'un grand nombre d'écoles, et a fourni de la nourriture à des familles dans le besoin dans les districts de Khanfar, Loder et Zinjibar, a-t-il fait savoir.

Elle a également aidé à restaurer les services d'électricité, de santé, d'éducation et d'eau, a rapporté al-Hamza.

Au cours des deux dernières années, l'aide émirienne a atteint dix millions de Yéménites, dont quatre millions d'enfants, pour un coût de 7,3 milliards de dirhams émiriens (deux milliards de dollars).

Avec cette aide, les Émirats arabes unis espèrent garantir que les fondations et les piliers du développement, de la sécurité, de la stabilité et de la paix soient établis au Yémen, selon un article du 23 mars publié dans le journal al-Bayan.

Surmonter les failles de sécurité à Abyan

« La situation sécuritaire à Abyan est similaire à celle d'autres provinces libérées [d'al-Qaïda], comme Aden et Hadramaout », a déclaré al-Hamza, soulignant que des failles de sécurité dans ces zones se produisaient de temps à autres, car les forces de sécurité sont occupées à combattre les Houthis.

Le Yémen « affrontera et résoudra toutes les perturbations à la sécurité que les groupes terroristes souhaitent causer, surtout celles qui s'en prennent à la fourniture d'aide aux zones ciblées », a-t-il fait savoir.

Al-Hamza a déclaré que la province d'Abyan garantirait la livraison de cette aide grâce aux autorités locales ou en travaillant avec les leaders des communautés.

« Les leaders de la province d'Abyan ne permettront pas que des menaces entravent la livraison d'aide », a-t-il indiqué.

La quantité d'aide est adéquate, a-t-il rapporté, « mais le problème est qu'elle n'arrive pas toujours aux destinataires voulus ».

Dans certaines régions, les habitants ne reçoivent aucune aide, a-t-il indiqué, tandis que d'autres reçoivent le double de ce qu'ils devraient recevoir, ce qui prive d'aide des régions entières et exacerbe les souffrances des habitants.

Abyan a beaucoup souffert, a poursuivi al-Hamza, notant que les pays qui apportent de l'aide au Yémen, en particulier les Émirats arabes unis, « doivent intensifier leur soutien à cette province sinistré ».

Début 2011, certaines parties d'Abyan avaient été prises par des activistes d'Al-Qaïda dans la péninsule arabique (AQPA), avant que les forces yéménites ne reprennent ces territoires durant l'été 2012. Elles furent à nouveau reprises par AQPA en décembre 2015 à l'occasion des troubles qu'avait connus le Yémen, pour être finalement libérées par les forces pro-gouvernementales en août 2016.

Les Émirats arabes unis, soutien à la sécurité et au développement

Ghassan Cheikh, directeur du district de Zinjibar, a déclaré que la fourniture d'aide à Abyan « ne peut être perturbée à cause de la présence de cellules d'al-Qaïda » dans certaines régions de la province.

« Zinjibar connaît désormais la sécurité et la stabilité », ajoutant que les Émirats arabes unis ont joué un rôle majeur dans la libération d'Abyan du contrôle d'al-Qaïda l'année dernière.

« La tâche de préservation de la sécurité à Abyan est aussi assurée par les Forces de la ceinture de sécurité, qui reçoivent un soutien important de la part des Émirats arabes unis », a-t-il indiqué à Al-Mashareq.

Il a appelé les Émirats à continuer à apporter leur aide au développement et à l'infrastructure « car l'infrastructure de la province d'Abyan a été complètement détruite au cours des guerres contre al-Qaïda ».

Cheikh a également appelé les Émirats arabes unis à équiper le personnel de sécurité présent dans la province en armes et matériel « pour leur permettre d'effectuer leur mission et dissuader ceux qui cherchent à faire obstacle à la fourniture de l'aide ».

Le Croissant-Rouge des Émirats arabes unis a fourni de la nourriture aux habitants de Zinjibar, a-t-il rapporté, ainsi qu'une aide en eau et en électricité qui a aidé les autorités locales à fournir à nouveau ces services aux habitants.

Le Croissant-Rouge a également fourni au district de Khanfar des générateurs, de la nourriture et d'autres types d'aide, a déclaré à Al-Mashareq le secrétaire général du conseil local de Khanfar, Nasser al-Mansari.

« La situation sécuritaire du district de Khanfar s'est grandement améliorée, et cela encourage la livraison de plusieurs formes d'aide et allège les souffrances des habitants », a-t-il conclu.

Aimez-vous cet article?

0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500