Terrorisme

La force de Hadramaut en garde contre al-Qaïda

Par Faisal Darem à Sanaa

image

Des Yéménites inspectent un véhicule en flamme suite à un attentat-suicide signalé dans la capitale provinciale de Lahj, Hauta, un bastion d'al-Qaïda, le 27 mars. [Saleh al-Obeidi / AFP]

Les forces d'élite de Hadramaut ont arrêté, lundi 26 juin, un élément d'al-Qaïda alors qu'il surveillait un poste de contrôle militaire dans la capitale provinciale d'al-Mukalla.

"L'élément d'al-Qaïda a attiré l'attention des soldats, qui l'ont arrêté et l'ont remis aux forces de renseignements", a déclaré la force d'élite dans un communiqué. "Lors d'un interrogatoire, il a admis qu'il était en mission de reconnaissance".

Le chef de la direction d'Al-Mukalla Abdul Baqi al-Huthari a salué «la vigilance des forces d'élite et leur grand sens de sécurité».

"Maintenant, Hadramaut a une force composée de ses propres fils qui sacrifient leurs propres vies pour la ville", a-t-il déclaré à Al-Mashareq.

"Les forces d'élite ont mis en place un plan de sécurité depuis le 25 juin afin de protéger les résidents et les visiteurs d'al-Mukalla", a-t-il ajouté.

"Les mesures de sécurité incluent la recherche de visiteurs et la vérification de leurs documents d'identité dans les points de contrôle aux entrées de la ville", a déclaré Al-Huthari.

Le 2ème quartier militaire avait annoncé qu'il augmenterait la sécurité à al-Mukalla et aux autres villes côtières, et qu'il vérifiera les documents d'identité des personnes qui visitent la ville pendant la fête d'Aid al-Fitr.

Le gouverneur adjoint de Hadramaut Mohammed al-Amoudi a annoncé à Al-Mashareq que les forces d'élite ont considérablement restreint les mouvements des extrémistes qui cherchent à interrompre les célébrations d'Aid al-Fitr.

En dépit de la vigilance accrue dans la ville, trois soldats yéménites ont été tués mercredi 28 juin lorsque des présumés membres d'al-Qaïda ont ouvert le feu sur une zone militaire dans la province, a rapporté l'AFP.

"Trois soldats ont été tués lors de l'attaque sur la première zone militaire dans le quartier d'al-Qoton, et les hommes armés ont réussi à s'enfuir", a déclaré une source militaire. "Nous soupçonnons que les hommes armés appartiennent à al-Qaïda".

Aimez-vous cet article?

0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500