Sécurité

Les forces d'élite d'Hadramaut dégagent un avant-poste d'al-Qaïda

Par Nabil Abdullah al-Tamimi à Aden

image

Des soldats yéménites montent la garde dans les lieux d'un attentat à la voiture piégée dans la ville de Hajr, à l'ouest de la capitale provinciale d'Al-Mokalla, dans cette photo prise le 18 juillet 2016. Plus récemment, les forces d'élite d'Hadramaut mènent une opération ciblant les avant-postes d'al-Qaïda dans la province. [Abdouljabbar Bajubair / AFP]

Les forces d'élite d'Hadramaut continuent de sévir contre al-Qaïda après avoir pris d'assaut l'avant-poste clé du groupe à Wadi al-Masini, a indiqué un responsable provincial.

L'offensive en cours, baptisée Operation al-Faisal, est menée avec le soutien aérien de la coalition arabe, selon le gouverneur d'Hadramaut et le commandant de la 2ème région militaire, le général de division Faraj al-Bahsani.

Dimanche 18 février, les forces d'élite d'Hadramaut ont pris d'assaut un important avant-poste d'al-Qaïda à Wadi al-Masini, à l'ouest de la capitale provinciale al-Mokalla, où les éléments du groupe s'étaient barricadés.

L'opération a commencé vendredi, a-t-il déclaré aux médias locaux, lorsque les forces d'élite ont encerclé l'avant-poste de tous les côtés.

Al-Qaïda a utilisé l'avant-poste pour lancer des attaques dans les régions d'Hadramaut et des provinces voisines, ont indiqué les autorités de sécurité.

Les forces de sécurité ont tué 19 membres présumés du groupe, et huit soldats yéménites ont également perdu la vie dans les affrontements qui ont suivi, a rapporté l'AFP.

D'autres éléments soupçonnés d'appartenir à al-Qaïda ont été arrêtés, a indiqué al-Bahsani, notant que des forces d'élite ratissaient la zone pour s'assurer qu'il ne reste plus de poches de combattants.

En plus de Wadi al-Masini, l'offensive vise Wadi Amed.

Les deux zones ont été un bastion d'al-Qaïda dans la péninsule arabique (AQPA) et sont essentielles pour le contrôle du littoral sud-oriental du Yémen.

Le président yéménite Abd Rabbou Mansour Hadi a téléphoné à al-Bahasani, félicitant les forces d'élite d'Hadramaut pour leursefforts visant à établir la sécurité et la stabilité, ont rapporté les médias locaux.

La répression se poursuivra

"L'opération de sécurisation de Wadi al-Masini se poursuivra", a déclaré le vice-assistant du gouverneur d'Hadramaut, cheikh Abdoul Hadi al-Tamimi, à Al-Mashareq.

Lundi, les forces d'élite d'Hadramaut "ont réussi à dégager les collines surplombant la position où les éléments d'al-Qaïda étaient barricadés et où les tireurs d'élite étaient positionnés", a-t-il dit.

"Les forces d'élite poursuivent leurs efforts pour traquer les éléments d'al-Qaïda après avoir nettoyé leur forteresse", a-t-il ajouté.

"La cachette où les terroristes ont été barricadés est une position stratégique et fortifiée, car elle est située au milieu d'une zone montagneuse rugueuse qui ne peut pas être ciblée par les avions de guerre et ne peut être accessible qu'à pied", a déclaré al-Tamimi.

"La zone qui a maintenant été libérée est liée à des passages montagneux accidentés menant aux provinces de Wadi Hadramaut [Vallée de Hadramaut], Shabwa et Marib, et elle a été utilisée par les terroristes comme base pour lancer leurs opérations", a-t-il souligné.

Partout où les restes d'al-Qaïda en fuite se trouvent, "il nous sera beaucoup plus facile de les y poursuivre", a dit al-Tamimi.

Wadi Hadramaut en alerte

"Le comité de sécurité de Wadi Hadramaut a organisé une réunion pour éveiller l'alerte de sécurité et nous les avons mis en garde contre d'éventuelles opérations de représailles que ces terroristes pourraient mener à Wadi Hadramaut", a indiqué al-Tamimi.

Les unités militaires et de sécurité à Wadi Hadramaut n'ont pas accès au même type de fournitures et d'armes disponibles aux agences de sécurité et militaires d'Hadramaut du Sahel (littoral), a-t-il noté.

"Nous discutons toujours avec la coalition arabe pour [essayer d'obtenir le soutien des agences de sécurité et des autorités militaires à Wadi Hadramaut, afin qu'ils puissent faire leur devoir comme ils devraient le faire pour combattre et déraciner le terrorisme", a-t-il ajouté.

Pendant ce temps, l'opération Al-Faisal a remporté une victoire stratégique contre al-Qaïda, a déclaré le chercheur politique Adnan al-Humairi à Al-Mashareq.

Il s'agit d'une victoire importante pour les forces de sécurité en raison de la position fortifiée de l'avant-poste ciblé, du terrain accidenté de la région et de ses passages dans trois provinces voisines, a-t-il dit.

"Al-Qaïda au Yémen est maintenant dans sa phase la plus faible à cause des défaites successives qu'il a subies, que ce soit dans les provinces de Shabwa ou d'Abyan, et auparavant à al-Mokalla", a-t-il ajouté, appelant les forces de sécurité à mener des opération de répression simultanées".

Aimez-vous cet article?

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500