Terrorisme

L'Arabie Saoudite s'attaque au danger des jeunes influencés par l'EIIL

Sultan al-Barei à Riyad

image

Khaled et Saleh al-Oraini ont tué leur mère à coups de couteau à leur domicile de Riyad après avoir adopté l'idéologie promue par « l'État islamique en Irak et au Levant ». [Photo fournie par le ministère saoudien de l'Intérieur]

Plusieurs incidents récents en Arabie Saoudite ont suscité l'inquiétude que l'idéologie défendue par « l'État islamique en Irak et au Levant » (EIIL) se répande dans la société saoudienne ou qu'elle corrompe l'esprit de jeunes innocents.

Un crime récent en particulier a provoqué l'indignation dans tout le pays. Le 24 juin, dans le quartier d'al-Hamra à Riyad, des frères jumeaux armés de couteaux ont poignardé leur propre mère et ont envoyé leur père et un autre frère à l'hôpital, apparemment parce que leur mère s'était opposé à ce que ses fils rejoignent l'EIIL en Syrie.

« Les autorités de sécurité ont déterminé que les deux coupables avaient attiré leur mère dans le cellier et l'avaient lâchement poignardée plusieurs fois, causant son décès », a rapporté le général major Mansour al-Turki, ministre de l'Intérieur. « Ils sont ensuite allés vers leur père, l'ont pris par surprise et lui ont infligé plusieurs coups de couteau, puis ils ont pourchassé leur frère Suleiman et l'ont également poignardé plusieurs fois, utilisant un hachoir et des couteaux aiguisés qu'ils avaient apportés dans la maison et qui ont été trouvés sur la scène du crime. »

Les jumeaux, Khaled et Saleh al-Oraini, âgés de 20 ans, ont fui la maison et ont volé une voiture à un expatrié. Ils ont été arrêtés plus tard par les autorités de sécurité à al-Dalam, dans la province d'al-Kharj.

Le ministère de l'Intérieur a confirmé que les jumeaux avaient adopté l'idéologie takfiriste de l'EIIL.

Des incidents similaires se sont déjà produits récemment.

En février, le sergent Badr Hamdi Sarikh al-Rashidi des forces spéciales de la région d'al-Qassim a été tué par six de ses proches, qui se sont ensuite vanté de leur meurtre dans une vidéo publiée sur internet et dans laquelle ils jurent fidélité au chef de l'EIIL Abu Bakr al-Baghdadi.

En septembre dernier, deux frères, qui avaient été impliqués dans plusieurs fusillades dans le royaume, ont également tué leur cousin, membre de l'armée saoudienne.

« Sonnette d'alarme »

Sheikh Ahmed al-Ghamdi, ancien dirigeant du Comité de promotion de la vertu et de la prévention du vice dans la ville de La Mecque, a décrit ce crime à Al-Mashareq comme étant un « crime odieux qui est inimaginable et ne peut être imaginé par quiconque, quel que soit le niveau de perversion, d'extrémisme ou de criminalité qu'il a atteint ».

« Ce crime doit servir de sonnette d'alarme nous avertissant des actes terroristes prévus contre la société », a-t-il déclaré. « La résistance contre ces intentions ne pourra réussir que s'il existe une réelle participation de tous les membres de la société » contre la pensée radicale.

Selon lui, une partie de la responsabilité incombe aux parents pour qu'ils se rapprochent de leurs enfants, répondent à tout problème psychologique qu'ils peuvent avoir, partagent leurs pensées et qu'ils communiquent constamment avec eux afin de les empêcher d'avoir des pensées extrémistes.

L'objectif principal de ces crimes est de semer « le trouble dans la société saoudienne, surtout en tenant compte du fait que les fatwas de l'EIIL prônent le meurtre des membres de famille, des proches et des membres des forces de sécurité, et encouragent aussi les attaques à la bombe contre les mosquées », a expliqué al-Ghamdi.

L'EIIL vise les jeunes

« L'EIIL et d'autres groupes terroristes connaissent parfaitement la difficulté de mener des opérations terroristes dans le royaume contre les centres de sécurité, des personnages publics, ou des institutions de l'État ou commerciales », a déclaré le général major Mansour al-Shehri, ancien officier de l'armée saoudienne et attaché militaire. « Ainsi, ses cellules cherchent activement sur les réseaux sociaux pour encourager ceux qu'ils puissent influencer pour mener ces crimes odieux contre la société saoudienne. »

Le crime impliquant les jumeaux est « la preuve de l'obéissance aveugle au groupe et de l'engagement total et complet à suivre les ordres et les fatwas publiés par le groupe », a affirmé al-Shehri.

Al-Shehri a souligné que le seul moyen de mettre fin à ces actes est de signaler tout membre de la communauté ayant des tendances extrémistes, pour que le nécessaire soit fait avant que les crimes ne soient commis.

L'apparente isolation sociale des jumeaux est révélatrice de l'atmosphère qui a préparé le terrain pour leur recrutement et leur adoption de l'idéologie extrémiste, a indiqué Fadel al-Hindi, superviseur au Centre pour la recherche sociale et les sciences humaines de l'université roi Abdelaziz.

Des enquêtes journalistiques, ainsi que des témoignages de personnes ayant connu les jumeaux, révèlent qu'ils ne se mêlaient pas beaucoup à leurs voisins, apparaissaient rarement en public et qu'ils n'avaient pas de relations sociales avec des jeunes de leur âge, a-t-il précisé.

« Ce crime ne fera pas l'apologie du groupe et ne l'aidera pas à gagner en popularité dans la société saoudienne. Au contraire, les réactions virulentes à ce qu'il s'est passé et [les commentaires publiés] sur les réseaux sociaux reflètent le rejet total de ce qui s'est produit, surtout par les jeunes, qui ont parlé de l'incident pendant plusieurs jours et l'ont condamné », a poursuivi al-Hindi.

L'une des stratégies majeures pour éviter à d'autres de tomber dans le piège de l'EIIL, a-t-il expliqué, est de disséminer les « vraies idées de la religion par tous les moyens possibles, comme les mosquées, les écoles, les universités, les réseaux sociaux et les chaînes de télévision, surtout auprès des jeunes, qui sont le segment le plus ciblé par l'EIIL et d'autres groupes extrémistes ».

Aimez-vous cet article?

2 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500

L'État islamique, nous arrivons !

Reply

L'EIIL et la menace terroriste sont un réel problème que doit affronter le monde arabe et musulman, en particulier la jeunesse. La cible principale de « l'État islamique en Irak et au Levant » (EIIL) et de sa fausse idéologie, c'est la jeunesse. Nous devons donc mieux sensibiliser les jeunes dans les universités et les écoles. Nous devons occuper les jeunes, parce que l'absence de travail les pousse à embrasser l'idéologie terroriste et dangereuse de l'EIIL.

Reply