Selon le HCR Jordanie, un financement plus flexible est nécessaire en 2019

Alors que l'année 2019 est déjà à moitié achevée, les opérations du HCR en Jordanie ne sont actuellement financées qu'à hauteur de 27% pour ses besoins annuels, selon l'organisation.

"Si nous voulons continuer à répondre aux besoins des réfugiés, un financement plus flexible est nécessaire en 2019", a déclaré la porte-parole du HCR en Jordanie, Lilly Carlisle, au quotidien Jordan Times mercredi 14 août.

Plus de 80% des réfugiés en Jordanie vivent en dessous du seuil de pauvreté, avec moins de 3 dollars par jour, selon Carlisle, qui a souligné que de nombreux réfugiés dépendent du HCR pour une aide financière et des soins de santé.

"Nous sommes reconnaissants aux donateurs tels que la Suisse qui ont annoncé ces dernières semaines un nouveau financement, mais les besoins des réfugiés à travers le pays sont toujours criants", a déclaré Carlisle.

Sur les quelques 370 millions de dollars nécessaires pour l’année, environ 96 millions de dollars avaient été versés à l’organisation au 30 juillet, les États-Unis et l’Allemagne ayant versé respectivement 39 millions et 16 millions de dollars, selon les données du HCR.

À la fin du mois de juillet, 751 015 réfugiés vivaient en Jordanie, dont environ 660 000 originaires de Syrie, 70 000 d'Irak et 15 000 du Yémen.

"Les réfugiés de tous âges et de toutes nationalités dépendent des services financés par le HCR dans leur vie quotidienne", a souligné Carlisle.

Aimez-vous cet article?
5
NON
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire
Captcha