Santé

Les actes de l'Iran ont mis en péril les citoyens saoudiens selon des responsables

Par Sultan al-Barei à Riyad

image

Un inspecteur du ministère saoudien de la Santé supervise l'exécution des mesures liées à la santé publique face au COVID-19 à l'entrée d'un centre commercial. [Photo fournie par l'Agence saoudienne de presse]

Le contournement par l'Iran des procédures appropriées en accueillant certains voyageurs dans le pays peut exposer certains saoudiens au risque d'infection au nouveau coronavirus (COVID-19) et même leur coûter la vie, ont martelé les responsables saoudiens.

En début du mois de mars, le ministère saoudien de la Santé a signalé que cinq citoyens saoudiens ont été testés positifs au COVID-19 après leur retour de l'Iran via le Bahreïn et le Koweït sans signaler aux autorités saoudiennes qu'ils s'étaient rendus en Iran.

Dans un rapport publié le 5 mars par l'Agence saoudienne de presse, une source officielle a dénoncé « l'acte irresponsable (de l'Iran) à donner l'accès à des citoyens saoudiens à son territoire sans viser leurs passeports ».

Ce manquement aux procédures établies est particulièrement dangereux en cette période où il y a une grande flambée du coronavirus en Iran, a indiqué le responsable à la SPA.

image

Un travailleur du Croissant Rouge Saoudien utilise un drone pour surveiller les rues face à la crise mondiale du coronavirus. [Photo fournie par l'Agence saoudienne de presse]

« Ce comportement constitue une menace grave pour la santé publique de la communauté innternationale et sappe les efforts internationaux à combattre COVID-19, mettant en péril plusieurs communautés à travers le monde», a fait savoir le responsable.

Tous les citoyens saoudiens qui ont visité et sont rentrés de l'Iran ces dernières semaines ont été appelés à signaler immédiatement leur voyage, alors que les citoyens saoudiens qui sont maintenant en Iran sont appelés à signaler immédiatement leur voyage en Iran dès leur retour.

L'admission en Iran de citoyens saoudiens en contournant les procédures établies et sa dissimulation des informations sur l’identité des voyageurs saoudiens qui ont visité la République islamique ont suscité la colère des responsables de sécurité et médicaux dans le royaume.

Autoriser les citoyens de ce pays du Golfe l'accès en Iran sans viser leurs passeports « a failli entraîné un vrai désastres », a confié le major de police saoudienne Jamal al-Nukhaifi à Al-Mashareq.

« Trois personnes ont ramené le virus avec eux au royaume à leur retour, vu que le virus s'est principalement répandu en Iran», a-t-il dit.

Mesure pour prévenir la propagation

Le royaume a pris des mesures pour prévenir la propagation du virus.

La Province de l'est était la première à être déclarée fermée, où l'entrée et la sortie son interdites, « puisque la majorité de ceux qui ont visité l'Iran sont de cette région », a expliqué al-Nukhaifi.

« Les habitants ont réagi positivement aux mesures, et en effet, les groupes de la société civile ont aidé les autorités à les appliquer», a-t-il remarqué.

Le transport de citoyens saoudiens en Iran par certains groupes qui travaillent et coordonnent avec le Corps des gardiens de la révolution islamique (CGRI) « est absolument impardonnable », a-t-il souligné.

« Cela met en péril la sécurité nationale saoudienne et la sécurité de la société».

A l'avenir, « la surveillance de ces groupes qui agissent sur des ordres de l'extérieur sera renforcée », a-t-il ajouté, notant que cela nécessitera « une coopération étroite et réelle entre les pays de la région ».

Le responsable sur le terrain du ministère de la Santé Dr. Jamil al-Massoudi a constaté l'importance de l'une des premières décisions adoptées par le royaume pour limiter la propagation du coronavirus.

Il a précisé que pour protéger la santé publique, « les citoyens qui ont révélé s'être rendus à des pays étrangers sans que leurs passeports ne soient visés et sans informer les autorités saoudiennes » étaient protégés d'une action juridique.

Il a noté que plusieurs avertissements ont été émis et plusieurs mesures légales strictes ont été mises en place pour arrêter le voyage clandestin à l'extérieur du royaume.

Certains de ces voyageurs se sont rendus depuis lors aux agences de sécurité au royaume, a-t-il ajouté, et ont été transférés aux urgences médicales pour subir les examens nécessaires et la quarantaine.

Campagnes du gouvernement saoudien

Les institutions du gouvernement, écoles, universités, centres commerciaux et parcs publics ont été désinfectés, d'après al-Massoudi, notant que plusieurs établissements sont maintenant fermés au public et les services en-ligne ont été activés.

« Les aliments de bases sont disponibles en grandes quantités pour éviter toute spéculation des prix», a-t-il fait savoir, et les supermarchés offrent des réductions pour aider ceux dans le besoin.

Certaines campagnes comprennent « la distribution de masques, gants médicaux, et produits stérilisants à base d'alcool », a-t-il expliqué, en parallèle avec des campagnes de sensibilisation qui rappellent que la « prévention et le meilleur remède et protection contre la propagation du virus ».

« Les autorités saoudiennes ont mis en places des mesures géantes, courageuses et sans précédent pour contenir la propagation du coronavirus dans le royaume», a signalé Dr. Waheed Abdul Majeed, spécialiste en maladies infectieuses dans un hôpital public à Djeddah.

Elles comprennent la fermeture de la Mecque, Médine, Riyad et la province de l'est, a-t-il précisé àAl-Mashareq.

La fermeture de la Mecque et la Médine avait « un énorme impact, et constitue particulièrement un message fort vu que leur statut religieux et social pas uniquement pour les saoudiens, mais pour le monde entier», a-t-il ajouté.

D'autres mesures comprennent l'approvisionnement en articles médicaux et alimentaires dans les marchés et fixer des horaires précis et stricts contrôles pour permettre aux consommateurs de les obtenir, a indiqué Abdul Majeed.

Aimez-vous cet article?
2
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire