Politique

Les Émirats arabes unis et les États-Unis renforcent leur partenariat de sécurité

Par Mohammed Samir à Manama

image

Des chars d'assaut participent à un exercice militaire conjoint entre les Émirats arabes unis et les États-Unis en septembre, appelé « Iron Union 5 » [Photo fournie par l'Emirates News Agency]

Le renforcement de l'accord bilatéral de défense entre les États-Unis et les Émirats arabes unis a ouvert la voie à une augmentation de la coopération militaire entre les deux alliés, ont déclaré des observateurs à Al-Mashareq.

Signé en mai, le nouvel accord de coopération de défense élargit les actions à des domaines de défense essentiels entre les deux partenaires, s'appuyant sur un accord existant entre les deux pays, en vigueur depuis 1994.

Récemment, la coopération a inclus un exercice militaire commun en septembre entre les Émirats arabes unis et les États-Unis, appelé « Iron Union 5 », lors duquel les deux parties ont échangé leur expertise militaire pour augmenter leurs compétences et leur préparation au combat afin de répondre aux défis de sécurité.

« Les Émirats arabes unis ont été l'un des premiers pays de la région à établir un partenariat stratégique avec les États-Unis dans la lutte contre le terrorisme », a déclaré à Al-Mashareq le politologue et écrivain émirien Abdoullah al-Mutawa.

image

Des responsables militaires assistent en septembre à l'exercice militaire conjoint entre les Émirats arabes unis et les États-Unis appelé « Iron Union 5 ». [Photo fournie par l'Emirates News Agency]

Les Émirats arabes unis sont la seule nation arabe à avoir participé avec les États-Unis à six actions de la coalition au cours des 20 dernières années, notamment dans la lutte contre al-Qaïda en Afghanistan et contre « l'État islamique » (Daech) en Irak et en Syrie.

La participation des Émirats arabes unis à des exercices militaires et de sécurité communs « reflète l'intérêt du leadership des Émirats arabes unis et sa détermination à rester ferme et résolu face à toutes les menaces et à tous les défis auxquels est confrontée la région du Golfe », a indiqué al-Mutawa.

Depuis 2012, a-t-il fait remarquer, les Émirats arabes unis hébergent à Abu Dhabi « Hedayah », le premier centre international d'excellence dans la lutte contre l'extrémisme violent.

Hedayah est un centre indépendant et multilatéral destiné aux programmes d'amélioration des capacités, au dialogue et aux communications, en plus de la recherche et de l'analyse dans le but de contrer l'extrémisme violent sous toutes ses formes et ses manifestations.

Coordination de sécurité multidimensionnelle

« Les relations de sécurité entre les Émirats arabes unis et les États-Unis, vieilles de plusieurs décennies, sont au beau fixe », a fait savoir le chercheur politologue émirien Khaled al-Qasimi à Al-Mashareq.

Cette coordination « multidimensionnelle » comprend l'apport d'informations stratégiques et le soutien logistique aux opérations maritimes, aériennes et terrestres, a-t-il précisé.

Elle inclut aussi l'échange d'expertise militaire et de technologies modernes pour répondre aux menaces de sécurité, a ajouté al-Qasimi.

Les liens politiques entre les deux pays sont eux aussi forts, a-t-il déclaré, car « les deux camps cherchent à combattre le terrorisme » et à s'assurer que des entités comme le Corps des Gardiens de la révolution islamique (CGRI), le Hezbollah et les Houthis (Ansarallah) sont gardées sous étroite surveillance.

La position américaine de « protection de la sécurité dans la région du Golfe est très positive, et elle soutient la propension du Golfe à contrer les groupes terroristes soutenus par l'Iran », a-t-il rapporté.

Dans le cadre de la coalition internationale combattant Daech en Irak et en Syrie, les Émirats arabes unis « ont connu d'importants succès » et ont grandement contribué à vaincre Daech et à le chasser de ses principaux bastions en Irak et en Syrie.

Aimez-vous cet article?

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500