Société

L'armée libanaise distribue de la nourriture dans les villes frontalières

Par Nohad Topalian à Beyrouth

image

La Direction de la coopération militaire et civile de l'armée libanaise distribue de la nourriture à des familles de la vallée de la Bekaa dans les villes d'al-Labwa, al-Qaa et Arsal le 24 août. [Photo fournie par la Direction de l'orientation de l'armée libanaise]

Alors que l'armée libanaise achevait son opération militaire le long de la frontière avec la Syrie, des membres de la direction de la Coopération militaire et civile (CMC) ont distribué des rations alimentaires aux habitants de trois villes de la vallée de la Bekaa.

Le 24 août, la direction de la CMC de l'armée a distribué des rations alimentaires à 750 familles des villes d'al-Labwa, al-Qaa et Arsal, dans le nord de la région.

Ces dons de nourriture ont été « l'expression de l'appréciation de l'armée envers les habitants qui ont tenu bon dans leurs foyers pendant l'opération Fajr al-Juroud (Aube d'al-Juroud) », a fait savoir la Direction de l'orientation de l'armée le 24 août.

Cette initiative de distribution de nourriture a eu une « grande importance », a déclaré à Al-Mashareq Minerva Rizk, habitante d'al-Qaa.

« Alors que nous cherchons des façons d'aider l'armée dans sa guerre contre le terrorisme, elle est à nos côtés et elle pense à nous », a-t-elle rapporté. « Au lieu que ce soit nous qui lui rendions hommage, c'est elle qui nous montre son appréciation. »

Des projets pour aider la société civile

L'armée « nous surprend constamment par des initiatives visant à renforcer notre détermination et notre capacité de survie sur nos terres », a déclaré Ahmed Firas, agriculteur d'Arsal et père de six enfants qui a reçu une ration alimentaire pour l'aider à nourrir sa famille.

La CMC a distribué de la nourriture aux habitants parce qu'ils représentaient une ligne de défense derrière l'armée dans la bataille pour libérer la région de « l'État islamique » (Daech), a expliqué Abeer al-Toum, employée municipale d'al-Qaa.

« Cette initiative a été très importante et tout le monde y a très bien réagi », a-t-elle rapporté à Al-Mashareq, ajoutant que « la population est aux côtés de l'armée ».

Al-Toum a ajouté que cette aide est « l'affirmation que l'armée n'oublie pas son peuple et est reconnaissante du fait qu'il soit avec elle, et que l'armée et le peuple ne font qu'un ».

La distribution de rations alimentaires par la direction de la CMC s'inscrit dans le cadre de la mise en œuvre d'un vaste ensemble d'activités et de projets destinés à aider la société civile.

Parmi ceux-ci se trouve la distribution de fournitures médicales, la réhabilitation et l'équipement d'écoles, la distribution de sacs et de livres pour les écoliers, et l'aide aux activités sportives grâce à la construction de cours de récréation et la fourniture de tenues de sport.

La CMC apporte également une aide aux villages reculés, avec la construction de cliniques et de réseaux d'irrigation.

« Depuis sa création, l'armée libanaise n'a pas hésité à défendre le Liban, à en protéger les intérêts et à soutenir son peuple à travers plusieurs épreuves et crises », a raconté le général de brigade Elie Abi Rached, chef de la direction de la CMC.

Ceci a fait naître une forte cohésion entre l'armée et les civils, dans laquelle le Liban puise de la force et de la résistance face à tous les défis, a-t-il déclaré à Al-Mashareq.

« Alors que l'armée libanaise combat le terrorisme dans le juroud de Ras Baalbek et d'al-Qaa, la direction de la CMC renforce cette cohésion en fournissant de l'aide en nature aux habitants », a-t-il précisé.

Coopération militaro-civile

« La relation stratégique entre l'armée et la population a été la clef du succès de la mission militaire », a affirmé Abi Rached.

L'aide fournie « va de la distribution de rations alimentaires à la mise en œuvre de projets de développement pour soulager l'impact des opérations militaires sur les habitants », a-t-il noté.

La Direction coordonne ses actions avec les municipalités, les autorités locales et les unités militaires déployées dans la zone d'opération afin d'aligner ses services avec les besoins des habitants, a-t-il expliqué.

Elle reçoit également les dons des habitants et des organisations souhaitant aider l'armée et les redistribue selon les besoins.

Le soutien réciproque entre l'armée et les civils « est une source de force pour l'armée dans sa lutte contre le terrorisme », a-t-il déclaré, ajoutant que cette relation est « l'une des contributions les plus importantes à notre unité nationale ».

Le Commandement de l'armée a créé la direction de la CMC en 2015 dans le but de faciliter la coopération entre les institutions gouvernementales et non gouvernementales.

La direction agit pour améliorer le niveau de préparation national face aux crises et la capacité du Liban à résister à l'adversité et la surmonter.

La CMC est rattachée au commandement des opérations militaires et possède plusieurs quartiers généraux régionaux qui dialoguent avec des organisations de la société civile et des habitants afin de développer une compréhension mutuelle et aider les leaders militaires à comprendre les besoins et les capacités des civils lorsqu'ils mettent au point des plans opérationnels.

Aimez-vous cet article?

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500