Réfugiés

Les réfugiés syriens au Liban se préparent pour l'hiver

Par Nohad Topalian à Beyrouth

image

Le 4 décembre sur la Place des martyrs de Beyrouth, des bénévoles de la Campagne Dafa récupèrent des vêtements, des couvertures et des meubles donnés. [Photo fournie par la Campagne Dafa]

Pour la cinquième année consécutive, les réfugiés syriens au Liban se préparent à affronter la saison froide qui est récemment arrivée avec les gelées.

Fatima Ibrahim al-Mohammed, mère de sept enfants, a déclaré que le froid l'inquiétait et qu'elle se rappelait des graves pénuries de matériaux de chauffage et de couvertures auxquelles sa famille avait été confrontée l'année dernière dans leur tente du camp de réfugiés de Bar Elias, dans la vallée de la Bekaa.

« Je ne veux pas que notre tragédie de l'an dernier se reproduise cette année, surtout car mes enfants ne peuvent pas supporter le froid et le gel », a-t-elle indiqué à Al-Mashareq.

Al-Mohammed a déclaré qu'elle et plusieurs milliers d'autres réfugiés syriens attendaient l'aide distribuée par le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) et des organisations humanitaires, qui « nous aidera à tenir et à passer l'hiver ».

Le HCR « se concentre cette année sur la fourniture d'aide pour l'hiver aux réfugiés et aux familles libanaises les plus pauvres pour les aider à survivre à cette saison », a déclaré Lisa Abou Khaled, agent d'information publique adjointe du HCR.

Ils « ne peuvent souvent pas se procurer les choses dont ils ont besoin pour l'hiver, comme du carburant, des vêtements chauds et des repas nourrissants », a-t-elle confié à Al-Mashareq.

Selon les conclusions préliminaires d'une enquête de 2016 évaluant la vulnérabilité des réfugiés syriens au Liban et menée par trois agences de l'ONU, plus de 70% des réfugiés enregistrés vivent encore sous le seuil de pauvreté de 3,84 dollars par jour, a précisé Abou Khaled.

« Cette enquête a également montré que 54% des réfugiés ont besoin d'une aide continue pour consolider et améliorer leurs habitations afin de répondre aux standards minimum », a-t-elle indiqué.

Programme d'hiver du HCR

« Le programme complémentaire d'hiver du HCR est actuellement en cours », a-t-elle affirmé, notant qu'il « comprend une aide mensuelle en argent liquide de 147 dollars pour environ 900 000 réfugiés confrontés à des difficultés économiques ».

Les réfugiés plus vulnérables qui bénéficient d'une aide en argent liquide tous les mois recevront aussi « 75 dollars en plus pendant une période de cinq mois pour répondre aux dépenses supplémentaires de la saison », a poursuivi Abou Khaled.

Dans les zones sans distributeurs automatiques, des coupons de 100 dollars pour du carburant seront distribués au lieu d'une aide en liquide, a-t-elle déclaré, ajoutant que la distribution avait commencé en octobre et qu'elle continuera jusqu'à mars 2017.

Les programmes hivernaux d'intervention mis en place par le HCR et des organisations partenaires chercheront également à améliorer les conditions pour la population réfugiée en répandant du gravier et en améliorant les systèmes d'évacuation des eaux usées dans les camps de fortune.

Plus de 55 000 familles de réfugiés vivent dans des abris de qualité inférieure, comme des tentes, des garages, des bâtiments en cours de construction et des dépendances, recevront également de l'aide pour imperméabiliser leurs lieux de vie, a-t-elle fait savoir.

Les familles libanaises et les réfugiés les plus vulnérables recevront aussi des couvertures, des fours et des habits, a-t-elle ajouté.

Le HCR a récemment reçu une aide monétaire de plusieurs pays, qui l'aideront à fournir de l'aide hivernale d'urgence à environ 25 000 familles syriennes pour les cinq prochains mois, a déclaré Abou Khaled.

« En plus de l'aide reçue de la part du Koweït, qui s'élève à 7,96 millions de dollars, nous avons reçu un financement des Etats-Unis, du Canada, de l'Allemagne et de la Norvège qui n'avait pas été déjà attribué à des projets spécifiques », a-t-elle indiqué.

Récupération de couvertures et de vêtements

Conjointement avec le programme d'aide hivernale du HCR, des groupes de la société civile apportent activement leur aide aux familles syriennes et libanaises dans le besoin.

Le 4 décembre, la Campagne Dafa a lancé sa deuxième campagne d'hiver annuelle sur la Place des martyrs, dans le centre-ville de Beyrouth.

L'organisation a récolté plusieurs tonnes d'aide alimentaire, de couvertures en laine et des meubles et vêtements d'occasion donnés pour aider les familles libanaises et les réfugiés syriens dans le besoin, a déclaré Paula Yacoubian, qui a mené la campagne médiatique.

S'appuyant sur le succès de la campagne de l'année dernière, qui a fourni de l'aide à 14 000 familles libanaises et syriennes, « nous avons réitéré notre appel cette année parce que nous avons sentir que les Libanais ont envie d'aider », a-t-elle indiqué à Al-Mashareq.

Des milliers de personnes ont donné « plus d'un million de pièces de vêtements pour hommes, femmes et enfants de tous âges », a-t-elle rapporté. « Nous avons aussi reçu des milliers de couvertures en laine, ainsi que des meubles et de la nourriture. »

« Tout ce que nous avons récolté a été trié par des centaines de bénévoles et chargé dans des camions qui sont allés vers les zones les plus pauvres », a-t-elle ajouté.

La campagne Dafa « a dépassé les attentes » et a récolté suffisamment pour aider plus de 5 000 familles libanaise et syriennes à passer l'hiver, a-t-elle précisé.

De l'aide sera également distribuée aux familles libanaises hébergeant des réfugiés syriens, a-t-elle indiqué, expliquant que cette méthode de distribution avait été choisie car les familles accueillant des réfugiés savent ce dont elles ont besoin.

Aimez-vous cet article?
17
2 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire

Nous n'avons rien vu; vous êtes tous des voleurs.

Répondre

Que Dieu vous récompense pour vos efforts. Cependant, j'attends de l'aide depuis que je suis inscrit auprès de l'ONU, en 2014. Ma famille a des besoins spéciaux. Bien que j'ai été marié, je ne reçois pas d'aide. Ma sœur a eu une opération très coûteuse et je n'ai pas reçu d'aide. Mon père a besoin d'une opération, et ma tante en a besoin de deux. Mais je n'ai pas reçu d'aide. Si je pouvais couvrir le coût du traitement pour mon père et ma tante, je ne vous dérangerais pas avec ma demande. Merci.

Répondre