Réfugiés

Liban : les Nations unies apportent une aide hivernale aux réfugiés

Nohad Topalian à Beyrouth

image

Un réfugié syrien au Liban utilise sa carte rouge délivrée par les Nations unies pour retirer de l'argent destiné à l'aide hivernale. [Nohad Topalian/Al-Mashareq]

Le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) a commencé à distribuer l'aide hivernale aux réfugiés au Liban pour les aider pendant la saison froide.

Comme chaque année, le HCR et ses partenaires allouent une somme d'argent aux réfugiés syriens au Liban pour leur permettre d'acheter des matériels de chauffage et d'autres biens de première nécessité pour l'hiver.

Cette année, cette aide est d'une grande importance, ont expliqué des réfugiés à Al-Mashareq, au vu des conditions économiques difficiles et du prix élevé des denrées alimentaires que le Liban connaît actuellement.

La valeur monétaire de l'aide hivernale que chaque réfugié syrien reçoit s'élève à 560 000 livres libanaises (370 dollars). Cette aide couvre une période de cinq mois, de novembre à mars, et peut être retirée à l'aide d'une carte de débit rouge.

image

Des réfugiés attendent devant le bureau du HCR dans la vallée de la Bekaa au Liban pour recevoir de l'aide. [Photo fournie par le HCR]

Khawla al-Youssef, réfugiée syrienne déplacée de Daraa à Bar Elias, a expliqué que cet argent lui permet d'acheter du fioul et des vêtements d'hiver pour ses trois enfants, et de renforcer leur tente pour empêcher l'eau de pluie d'y pénétrer.

« Nous dépendons chaque hiver de l'argent que nous donne le HCR pour acheter de quoi chauffer la tente dans laquelle je vis avec mon mari, mes enfants et mes beaux-parents », a-t-elle raconté à Al-Mashareq.

Al-Youssef a déclaré que l'aide « arrive au bon moment, parce que mon mari ne travaille pas l'hiver, et encore plus au vu de la situation économique difficile au Liban ».

Les réfugiés essaient de rester au chaud

Alors qu'un grand nombre de réfugiés dans les camps improvisés à Bar Elias disent que cette aide hivernale répond à un « besoin urgent pour eux, car cela leur permet d'acheter de quoi se chauffer », ils ne cachent pas leur crainte d'avoir besoin d'une aide financière supplémentaire pour acheter de la nourriture, dont le prix a augmenté à cause de la situation économique au Liban.

Dans le même temps, certains réfugiés disent n'avoir toujours pas reçu l'aide des organisations internationales.

« Je n'ai pas reçu d'aide hivernale depuis trois ans, malgré nos besoins », a déclaré Moufidah Moustafa, une réfugiée syrienne déplacée d'Alep vers la ville de Jdeidet Ghazir.

Moustafa a un fils de 21 ans qui ne travaille que de façon saisonnière et une fille de 20 ans qui est mariée et est elle-même mère de quatre enfants, mais personne ne gagne de revenus dans sa famille, car son mari est malade.

« Je ne sais pas pourquoi je ne reçois pas l'aide hivernale alors que j'ai un dossier au HCR », s'interroge-t-elle.

« La plupart des réfugiés la reçoivent, y compris ma fille, qui a reçu 560 000 livres libanaises, ce qui l'aide à subvenir aux besoins de ses jeunes enfants », a rapporté Moustafa.

Elle a ajouté que les seuls moyens de chauffage dont elle dispose maintenant sont des « couvertures de laine ».

L'aide en espèces aide les familles les plus vulnérables

Joy Yazbek, assistante principale de l'information publique du HCR, a déclaré que chaque hiver, le HCR et ses partenaires fournissent une aide en espèces aux réfugiés les plus vulnérables pour les aider à rester au chaud et au sec et à survivre à la dure saison hivernale.

L'aide d'hiver « est versée à 860 000 réfugiés syriens, soit environ 172 000 familles, et à 9000 réfugiés irakiens, soit 3000 familles, qui vivent tous sous le seuil de pauvreté », a-t-elle précisé à Al-Mashareq.

Plus de trois quarts des réfugiés syriens vivent en dessous du seuil de pauvreté au Liban, a-t-elle expliqué, notant qu'ils gagnent moins de 6000 livres libanaises (3,80 dollars) par jour.

Compte tenu de la crise économique qui a frappé le Liban ces dernières semaines, la campagne d'hiver du HCR de cette année inclura également les familles libanaises les plus vulnérables « afin qu'elles restent au chaud pendant les mois d'hiver », a-t-elle déclaré.

Aimez-vous cet article?
28
9 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire

Ceux qui sont censés le protéger sont ses voleurs.

Répondre

Que Dieu les aide! Ils ne peuvent pas coopérer avec cela. J'étais inscrit pendant cinq ans, mais en vain. Craignez Dieu! Vous verrez cela influencer la santé de vos enfants.

Répondre

Ils m'ont donné la carte rouge le 2 décembre 2019, mais ils ne l'ont pas encore activée et nous n'avons rien reçu.

Répondre

Oh non, ils n'ont toujours pas envoyé de lettre de confirmation.

Répondre

J'ai fait plus de 50 appels, mais personne n'a répondu. Je voudrai ajouter ma fille au dossier.

Répondre

Nous recevions 260 il y a quatre ans. Ils nous ont donné pour 6 mois et ils nous ont renvoyés.

Répondre

J'étais enregistré pendant deux ans, mais ils n'ont offert aucune aide ou cartes. J'ai une fille et je suis au chômage. Ma situation est difficile et il n'y a personne pour m'aider.

Répondre

Il n'y a pas de justice ; mes enfants et moi mourrons de froid.

Répondre

Jusqu'à présent, ils ne m'ont pas donné la carte. Nous mourrons de froid.

Répondre