Terrorisme

L'EIIL réactive les stratagèmes de recrutement, selon des analystes

Walid Abou al-Khair au Caire

image

Deux garçons portent des armes à al-Raqqa, bastion de « l'État islamique en Irak et au Levant ». [Photo de l'activiste médiatique syrien Abou Sham al-Raqa ']

En présentant des enfants européens qui effectuent des exécutions ou bénéficiant d'une formation sur l'utilisation des armes dans ses nouvelles vidéos de recrutement, "l'Etat islamique en Irak et au Levant" (EIIL) vise à attirer une nouvelle récolte de combattants étrangers, ont dit des experts à Al-Shorfa.

Le groupe a tenté de réorganiser son bras médiatique, qui soutient ses réseaux de recrutement, ont-ils dit, afin d'inverser la tendance à baisse du nombre de combattants étrangers en raison des mesures de sécurité prises à l'échelle mondiale contre le groupe.

A la mi-mai, une nouvelle vidéo de l'EIIL intitulée « Sur les traces de mon père » a été publiée sur les sites extrémistes avant de commencer à circuler sur les médias sociaux.

La vidéo montre deux garçons français préadolescents recevant une formation sur l'utilisation des armes dans une région éloignée dans la province d'Alep en Syrie, la vidéo les montre ensuite ouvrant le feu sur deux hommes de l'EIIL qui avaient été accusés d'être des espions.

La vidéo est un "message aux sympathisants européens du groupe" que des familles entières ont émigré au "califat" autoproclamé de l'EIIL, a indiqué l'analyste militaire et officier égyptien retraité le général de brigade Abdoul-Karim Ahmed dans une déclaration à Al-Shorfa.

L'EIIL a continuellement exploité les enfants dans sa propagande, a-t-il dit, notant que cette vidéo a pour but de faire venir des « combattants étrangers, et les combattants européens en particulier, au devant de la scène une fois de plus après leur disparition relative dans la dernière période ».

Le groupe tente de relancer son activité de recrutement à l'étranger après la répression sécuritaire sur ses cellules en Europe, a-t-il souligné, ajoutant que des vidéos comme celles-ci sont conçues pour plaire à ceux qui épousent l'idéologie extrémiste du groupe.

L'exploitation des enfants par l'EIIL

L'utilisation répétée par l'EIIL des enfants dans sa propagande et dans ses vidéos de recrutement exploitent les jeunes vulnérables et impressionnables, a déclaré Mazen Zaki, directeur du département des médias au Centre égyptien Ibn al-Walid d'études et de recherches sur le terrain.

L'exécution d'une peine de mort est normalement une affaire traitée par les adultes, a-t-il dit, mais le groupe donne aux enfants une partie de la tâche, qui semble les mettre sur un pied d'égalité avec les hommes adultes.

Cela peut attirer les jeunes au groupe car ils rejettent ou se rebellent souvent contre l'autorité parentale dans une tentative de s'affirmer en tant qu'adultes, dit-il à Al-Shorfa, exécutant aveuglément les ordres des émirs, des dirigeants ou des formateurs cellulaires du groupe.

L'utilisation par l'EIIL des enfants dans sa propagande est conçue pour mettre de la pression sur les jeunes et leur envoyer le message: « Comment se fait-il que vous n'êtes pas impliqué dans le djihad lorsque les enfants sont en train de faire le travail des adultes », ajoute Zaki.

« L'EIIL commet un crime grave contre les enfants dans les zones sous son contrôle, en les orientant de tuer et de faire couler le sang », a déclaré la psychologue pour enfants Enas al-Jamal, qui enseigne à l'Université Ain Shams en Egypte.

Le groupe clairement utilise la tactique de "conditionnement des enfants depuis leur enfance en les poussant à voir les armes, à assassiner et à exécuter les peines", a-t-elle dit à Al-Shorfa.

L'indoctrination commence dès l'enfance

L'indoctrination commence tôt, dit al-Jamal, avec des programmes développés par l'EIIL dans les écoles et les applications qui enseignent aux enfants l'alphabet en utilisant les noms d'armes et d'autres termes violents.

Les enfants sont ensuite déplacés vers des camps d'entraînement pour "jeunes", a-t-elle ajouté, où ils reçoivent une formation de combat et certains sont impliqués dans les exécutions.

L'EIIL prépare ces enfants afin de former les futures équipes qui seront chargées de mener à bien son travail "qui ont grandi et ont été élevées selon les concepts terroristes du groupe", dit-elle.

Les enfants qui grandissent dans ce type d'environnement, exposés à la violence et au lavage de cerveau à un âge précoce, peuvent devenir plus féroces et plus dangereux que les éléments actuels de l'EIIL, a-t-elle mis en garde.

Le groupe cherche à contrôler l'esprit de ces enfants afin de les endoctriner dans la culture de la guerre, a-t-elle expliqué, il peut ensuite les exploiter en les incitant à faire son sale boulot en Syrie, en Irak ou dans leur pays d'origine.

Ces enfants sont alors transformés en "bombes à retardement qui pourrait exploser à tout moment si on leur ordonne de le faire par des émirs de l'EIIL", avertit al-Jamal.

Aimez-vous cet article?

3 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500

Stop !

Répondre

Le cocu utilise ses garçons dans la bataille de la distraction et de la tromperie du peuple à moitié distrait. Il veut les distraire complètement, et utilise donc tous les moyens possibles, dont le Tramadol et les drogues, qui sont devenues moins chères que la nourriture et le transport. Le cocu a fait beaucoup. Al-Sissi réalise le rêve des fils de Sion en Égypte et dans la région. Il est leur bon fils. Il est venu avec un objectif, qui sera accompli à moins que les gens se réveillent et à moins qu'Allah leur prodigue conseils et compréhension. Une fois cet objectif accompli, ils le sacrifieront comme n'importe quel autre agent dont le rôle est arrivé à sa fin. Ils en choisiront un autre parmi les soldats, et s'ils ne peuvent pas, ils répéteront le modèle algérien, qui implique un régime militaire et une façade civile. Cela se produira à moins que les Égyptiens libres se soulèvent dans une vraie révolution. La solution et le salut sont dans une révolution totale par le peuple libre. Ne vous reposez pas sur les laïques et les gauchistes ; ils haïssent l'islam et la morale. Soulevez-vous et unissez-vous pour Allah ! Je m'adresse au peuple libre. Quant aux esclaves, ils apprennent les choses des jours après leur arrivée, et ils suivent ce qui se passe : s'il y a une révolution, ils la regarderont à la télévision et sur internet, et s'il n'y a pas de révolution ils continueront à danser et à chanter pour les soldats, et pour ceux qui ont de l'argent et du pouvoir. Ce sont des escl

Répondre

Très mauvais.

Répondre