Terrorisme |

Le roi de Jordanie met en garde contre la résurgence de l'EIIS

By l'AFP

image

Le roi Abdallah de Jordanie et le preince hériter Hussein arrivent à la séance inaugurale de la quatrième session parlementaire ordinaire à Amman le 10 novembre 2010. [Khalil Mazraawi/AFP]

Le roi de Jordanie Abdallah a mis en garde lundi 13 janvier contre la résurgence et la remontée de « l’État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) au Moyen Orient.

Quelques mois après l'expulsion de l'EIIS de son dernier bastion syrien, Abdallah a exprimé « sa grande inquiétude concernant la résurgence et la remontée de l'EIIS l'année dernière, non seulement au sud-est syrien mais dans l'ouest de l'Irak ».

« Nous devons gérer la résurgence de l'EIIS», a affirmé le roi à la chaîne de télévision France 24, notant que plusieurs combattants étrangers de la Syrie sont maintenant en Libye.

Il est prévu que le roi Abdallah commence mardi une visite de travail en Europe qui comprend Bruxelles, Strasbourg et Paris, a annoncé Jordan Times.

Il devrait rencontrer le président du Conseil européen Charles Michel, le secrétaire-général de l'OTAN Jens Stoltenberg, et des membres du Conseil de l'Atlantique du Nord, et prononcera un discours mercredi devant le Parlement européen.

« D'une perspective européenne, avec la Libye plus proche à l'Europe, ce sera une discussion importante les quelques prochains jours», a indiqué Abdallah.

« Plusieurs milliers de combattants ont quitté Idlib (Syrie) à travers la frontière nord pour se retrouver en Libye, ce que nous, dans la région, et aussi nos amis européens, devrons adresser en 2020», a-t-il expliqué.

Au sujet de l'escalade des tensions entre l'Iran et les États-Unis la semaine dernière, Abdallah a exprimé son espoir que « dans les prochains mois nous aurions trouvé le ton juste pour la région, afin de faire baisser la température ».

« Jusqu’à présent, il semble que nous assistions à une désescalade. Nous espérons que cette tendance se poursuivra. Nous ne pouvons pas supporter l'instabilité dans notre coin du monde », a souligné le roi Abdallah.

La Jordanie, dont la stabilité est considérée vitale pour le Moyen orient volatile, accueille environ quelques 1,3 millions réfugiés de la voisine syrienne déchirée par la guerre.

Aimez-vous cet article?
2
NON
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire
form.captcha