Économie

Le gouvernement yéménite s'engage à reconstruire Aden

Par Faisal Darem à Sanaa

image

Le gouvernement yéménite s'est engagé à soutenir les efforts de reconstruction dans la ville portuaire d'Aden, dans le sud du pays, laquelle a subi des dégâts à cause de la guerre et des groupes extrémistes. [Fouad al-Harazi/Al-Mashareq]

Le gouvernement yéménite a récemment déclaré son engagement à financer la reconstruction de la ville portuaire d'Aden, dans le sud du pays, qui a été endommagée pendant la guerre civile du pays et lors d'attaques terroristes menées par des extrémistes.

Le ministre des Travaux publics et des Routes Wahi Aman et le premier ministre yéménite Ahmed Obaid ben Dagher se sont récemment rencontrés pour discuter des moyens de soutenir la reconstruction des maisons endommagées d'Aden.

Lors de cette réunion du 3 octobre, Ben Dagher a souligné l'engagement du gouvernement à financer l'effort de reconstruction, et a demandé à Aman de résoudre les problèmes qui ont ralenti la reconstruction, ont rapporté les médias yéménites.

Quelques jours plus tôt, lors d'un événement à Aden sponsorisé par le gouvernement et célébrant le 54e anniversaire de la révolution du 26 septembre, Ben Dagher avait également mis en lumière l'importance de l'effort de reconstruction pour Aden.

Le gouvernement commencera les projets de reconstruction dans les districts de Crater, al-Moualla et al-Tawahi, a-t-il déclaré, suivis de Khour, Makassar, et des districts de provinciaux restants, en plus de la province de Lahj.

Le Fonds de reconstruction de la province de l'Abyan sera aussi réactivé pour aider à l'effort de reconstruction, a-t-il ajouté.

Le gouvernement prendra des mesures immédiates pour restaurer la sécurité et la stabilité dans les zones libérées et pour normaliser les vies des personnes et s'assurer que tous bénéficient d'un traitement égal selon la loi, a-t-il affirmé.

« La ville d'Aden a été et restera pour tous les Yéménites un havre de tolérance et de fraternité qui favorise un sentiment d'appartenance au Yémen », a-t-il indiqué.

Évaluation constante des dégâts

« Le Bureau des travaux publics a terminé son évaluation des propriétés privées endommagées », a déclaré Hussain al-Aqrabi, directeur général des travaux publics pour Aden. « L'évaluation des propriétés gouvernementales et des sites touristiques endommagés se poursuit. »

Une unité d'implémentation pour l'effort de reconstruction a été créée suite à une décision du cabinet du premier ministre, a-t-il précisé.

« Nous avons commencé à rassembler tous les documents nécessaires pour lancer le processus d'approvisionnement, qui comprend des offres à des entrepreneurs pour la mise en place de l'effort de reconstruction », a-t-il indiqué à Al-Mashareq.

La reconstruction devrait débuter bientôt, avec un financement local estimé à 2 millions de dollars, qui pourra passer à 7 millions, a-t-il expliqué, manifestant son espoir que des donateurs aident à l'effort de reconstruction.

Le coût de la reconstruction à Aden a été évalué à plus de 77 millions de dollars, selon des estimations du Bureau des travaux publics.

« Les donateurs, en particulier le Fonds saoudien, apporteront un financement pour la reconstruction d'Aden lorsque nous débuterons officiellement le processus », a-t-il déclaré.

Les résidents ont besoin d'aide

Les résultats de l'évaluation sur les bâtiments endommagés montrent que 11 711 maisons ont été partiellement ou totalement détruites et auront besoin d'être reconstruites et réhabilitées, a-t-il indiqué.

« La ville d'Aden a traversé une difficile période de guerre et de conflit jusqu'à sa libération, et elle est désormais régie par un gouvernement légitime », a-t-il relaté.

Ses résidents ont été touchés par la guerre, le conflit et la violence, et ont besoin d'une aide urgente pour reconstruire leurs maisons, en particulier celles qui ont été complètement endommagées, a déclaré à Al-Mashareq Salim Awadh, propriétaire d'une boutique à Aden.

« Ceci soulagera le fardeau financier qui pèse sur les propriétaires de ces maisons », a-t-il déclaré.

« De nombreux habitants ont formulé des demandes de prêt pour pouvoir réparer leurs domiciles endommagés », a déclaré Najwa Fadhil, de la Fondation de microfinance d'Aden.

Mais cela nécessitera l'attribution de grandes quantités d'argent, dont la fondation ne dispose pas, a-t-elle précisé.

Maintenir la sécurité

« La ville d'Aden a été un champ de bataille », a déclaré à Al-Mashareq l'expert en stratégique Adnan al-Houmairi.

En plus des divisions touchant les institutions de l'Etat, la ville a souffert d'actes de terrorisme perpétrés par des groupes extrémistes comme al-Qaïda et "l'Etat islamique en Irak et au Levant" (EIIL) », a-t-il expliqué.

Ces groupes armés ont mené des attaques de grande envergure qui ont endommagé des maisons proches, des infrastructures et des lieux touristiques, a-t-il ajouté.

« Ceci a impacté de façon significative les résidents et leur sentiment de sécurité, les Yéménites sentant que leur sécurité et leur stabilité sont en danger », a-t-il déclaré.

Le succès de l'effort de reconstruction repose principalement sur « le contrôle continu d'Aden et des provinces adjacentes par le gouvernement », a-t-il poursuivi.

Ceci garantira la sécurité et la stabilité, a-t-il affirmé, et enverra un message positif aux donateurs, qui seront plus confiants pour prendre part à la reconstruction.

Aimez-vous cet article?

1 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500

Ce ne sont que des mensonges.

Répondre