Terrorisme

Des soldats yéménites pris dans une embuscade d'al-Qaïda dans l'Hadramaout

Par Abou Bakr al-Yamani à Sanaa

image

Des Yéménites en deuil portent le cercueil d'un soldat tué par al-Qaïda dans la province de l'Hadramaout lors de ses funérailles à Sanaa le 10 août 2014. Le 25 juillet, des éléments d'al-Qaïda ont tendu une embuscade et tué trois soldats dans la province. [Mohammed Huwais/AFP]

Des militants affiliés à al-Qaïda ont pris en embuscade et abattu trois soldats de la direction de la sécurité d'Adh Dhliaah, dans la province de l'Hadramaout, qui étaient hors service, mardi 25 juillet dans la soirée, près d'un poste de contrôle militaire à Setan, a fait savoir un responsable local à Al-Mashareq.

Les attaquants ont ouvert le feu sur ces soldats à l'aide de mitrailleuses.

« Les soldats qui ont été tués n'étaient pas en mission militaire », a précisé à Al-Mashareq Thabet Bamsdos, responsable du district d'Adh Dhliaah.

« Ils portaient des vêtements civils » et conduisaient un pick-up, a-t-il précisé.

« Cela montre à l'évidence que les éléments d'al-Qaïda suivaient leurs déplacements et ont lancé leur attaque lorsque ces soldats étaient totalement désarmés », a-t-il ajouté.

Bamsdos a demandé au gouverneur de l'Hadramaout, le major général Faraj al-Bahsani, de déployer les forces d'élite de l'Hadramaout dans le district, car elles ont joué un rôle très important dans la lutte contre al-Qaïda dans les districts côtiers de la province.

« Les capacités et le nombre des forces de sécurité dans le district sont limités, et cela a été l'un des facteurs qui a joué dans l'apparition des terroristes d'al-Qaïda, qui lancent leurs attaques de manière sporadique et frappent d'une zone vers une autre », a-t-il expliqué.

« Nous recevons des informations sur les mouvements de terroristes d'al-Qaïda dans certaines régions de notre district, qui est formé de terrains très accidentés et de zones montagneuses », a-t-il précisé. « Le fait qu'il n'y ait pas de forces armées a assuré aux terroristes une plus grande liberté de mouvement. »

Les forces d'élite de l'Hadramaout, appuyées par la coalition arabe, ont libéré al-Moukalla, la capitale provinciale, et les zones environnantes en avril 2016, après que la région eut été sous le contrôle d'al-Qaïda pendant un an.

Ces forces d'élite ont obtenu de grandes victoires contre al-Qaïda dans les districts côtiers de l'Hadramaout, mettant la main sur des caches d'armes, démantelant des cellules du groupe et améliorant les conditions de sécurité.

Les districts côtiers de la province ont généralement profité d'une sécurité meilleure que celle des districts de la vallée de l'Hadramaout.

Aimez-vous cet article?

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500