http://almashareq.com/fr/articles/cnmi_am/features/2019/06/04/feature-04?language_switcher=true

Terrorisme |

Liban : un tireur isolé tue quatre personnes à Tripoli

Des soldats libanais sont déployés dans la ville portuaire de Tripoli, dans le nord du pays, après qu'un activiste a attaqué une patrouille des forces de sécurité avant de se faire exploser le 4 juin, à la veille de l'Aïd el-Fitr. Deux officiers de police et deux soldats de l'armée ont été tués dans l'attaque. [Ibrahim Chalhoub/AFP]

Un tireur solitaire a tué quatre membres des forces de sécurité dans la ville de Tripoli, dans le nord du Liban, avant de se faire exploser, ont déclaré des responsables mardi 4 juin.

« La fusillade a entraîné la mort de deux soldats de l'armée libanaise et de deux membres des forces de la sûreté intérieure », a déclaré à l'AFP un responsable de la sécurité.

L'armée a confirmé avoir perdu deux de ses hommes, et l'agence de presse nationale a confirmé le bilan total de quatre hommes.

Il n'y a pas eu de revendication immédiate de cette fusillade, et les motifs du tireur n'étaient pas clairs, mais deux agents de sécurité présents sur l'un des lieux de l'attaque ont déclaré à l'AFP qu'il s'agissait d'un militant récemment libéré de prison.

L'armée a identifié le tireur comme étant Abdoul-Rahman Mabsout, a rapporté le journal libanais Annahar.

Les médias locaux ont fait savoir que Mabsout était un ancien membre de « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) qui avait combattu avec ce mouvement extrémiste en Syrie. Il avait été détenu à son retour au Liban en 2016 et libéré un an plus tard.

Le tireur a semé la panique dans les rues lundi soir, alors que la deuxième ville du Liban se préparait pour le premier jour de l'Aïd el-Fitr, la fête marquant la fin du mois de jeûne musulman du Ramadan.

Il a d'abord ouvert le feu sur une succursale de la banque centrale, a relaté un responsable de la sécurité.

Un grand nombre de membres des forces de sécurité ont été déployés, et le tireur a également ouvert le feu sur un poste de police et un véhicule militaire lors de la chasse à l'homme qui s'en est suivie.

Le tireur a finalement été bloqué dans un immeuble résidentiel et s'est suicidé en faisant exploser une veste explosive qu'il portait.

Le Liban, y compris Tripoli et les régions avoisinantes, avait été touché par un débordement de violence en provenance du conflit dans la Syrie voisine, mais la situation sécuritaire était restée calme ces dernières années.

Se connecter via Twitter Se connecter via Facebook
Aimez-vous cet article?
5
0

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire Captcha