L'armée libanaise arrête un suspect pour ses liens avec l'attaque de Tripoli en juin

L’armée libanaise a arrêté mardi 8 octobre dans la ville de Tripoli, dans le nord du pays, un homme soupçonné d’être impliqué dans l’attaque terroriste de Tripoli en juin, qui a tué deux policiers et deux soldats, a rapporté l’agence de presse nationale.

Une patrouille de l'armée libanaise a effectué une descente dans la résidence de Sheikh Kanaan Naji dans le quartier Abi Samra de Tripoli et l'a arrêté, a annoncé le portail en ligne libanais Naharnet.

Le juge Marcel Bassil a lancé un mandat d'arrêt contre Abdoul Rahman Mabsout, tueur et auteur de l'attentat-suicide, qui a perpétré le crime.

Utilisant une motocyclette, Mabsout a tiré en juin sur des véhicules de la police et de l'armée dans différentes parties de Tripoli, tuant deux officiers de police et deux soldats et blessant plusieurs autres avant de se faire exploser plus tard lorsqu'il était confronté à des troupes.

La chaîne de télévision LBCI a annoncé que Mabsout était un ancien membre de "l'Etat islamique en Irak et en Syrie" (EIIS) qui s'était battu avec le groupe extrémiste en Syrie. Il aurait été arrêté à son retour au Liban en 2016 puis libéré un an plus tard.

Naji a été transférée au tribunal militaire de Beyrouth pour y être interrogée.

Aimez-vous cet article?
0
NON

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire
Captcha