http://almashareq.com/fr/articles/cnmi_am/features/2019/03/08/feature-01

Sécurité |

Des exercices communs renforcent la stabilité régionale, selon des experts arabes

Le porte-avions américain USS John C. Stennis est récemment parti pour le Moyen-Oriten. [Photo tirée de la page Facebook de l'USS John C. Stennis]

Les exercices militaires récurrents impliquant les forces américaines et celles des nations partenaires dans le Golfe et au Moyen-Orient comprennent des entraînements réalistes qui garantissent que les armées participantes sont prêtes à répondre à toute menace, ont rapporté des responsables militaires.

Les manœuvres communes améliorent également les capacités de coordination entre les États-Unis et les États arabes, et ils soulignent et affirment l'engagement total des États-Unis envers ses partenaires.

Les alliés américains dans la région « considèrent les États-Unis comme un partenaire stratégique à part entière », a expliqué à Al-Mashareq Abdoullah al-Ameri, officier à la retraite de l'armée émiratie, ajoutant que ce partenariat comprend une coopération dans les domaines militaire et politique.

Des soldats américains et jordaniens participent aux manœuvres militaires « Eager Lion » en 2018 en Jordanie. [Photo diffusée sur les réseaux sociaux]

Les forces américaines et koweïtiennes participent à l'exercice de réponse à la crise « Invincible Sentry » en août 2018 au Koweït. [Photo fournie par l'ambassade des États-Unis au Koweït]

« Les développements successifs relatifs à la sécurité et les menaces grandissantes rendent la coopération militaire obligatoire afin de répondre aux dangers potentiels », a-t-il poursuivi.

Cela nécessite un haut niveau d'harmonie entre les forces militaires de la région et le commandement central de l'armée américaine (CENTCOM), a indiqué al-Ameri.

Les exercices bilatéraux et conjoints dans la région jouent un rôle majeur pour y parvenir, et ils sont menés régulièrement pour renforcer les capacités des participants et établir des formules d'action militaire commune, a-t-il expliqué.

« Les États-Unis cherchent constamment à rassurer leurs partenaires dans la région », a-t-il fait savoir, notant que l'envoi du porte-avions USS John C. Stennis vers la région est un important signal pour les partenaires régionaux et affirme la présence américaine.

« Un système intégré »

Les armées des États du Golfe « ont grandement amélioré leurs capacités grâce aux exercices conjoints organisés avec leurs homologues de l'armée des États-Unis », a déclaré à Al-Mashareq l'officier saoudien Suleiman al-Makkawi, spécialiste des questions d'entraînement.

Près de 80 exercices militaires sont menés pendant toute l'année, a-t-il déclaré.

Ceux-ci incluent les manœuvres « Eager Lion », organisées en avril 2018 en Jordanie, « Invincible Sentry », en août 2018 au Koweït, et « Inferno Creek », en janvier à Oman.

« L'entraînement ne se limite pas aux unités militaires des armées de la région, mais il comprend également les forces de sécurité interne, la défense civile et les équipes d'intervention rapide », a-t-il ajouté.

Le but est de coordonner les opérations internes et externes en cas d'urgence ou de menace, et d'accroître la coordination entre les unités au plus haut niveau de préparation, afin qu'elles agissent immédiatement lorsque nécessaire.

En cas de danger, comme des guerres, des opérations préventives ou un attentat terroriste, et même en cas de catastrophes naturelles, « la coordination entre les unités est vitale afin de contenir la menace aussi rapidement que possible », a-t-il expliqué.

« Les diverses unités, de la salle de commandement jusqu'aux forces terrestres, aériennes et navales, ainsi que les équipes de la défense civile et des ambulances, agissent toutes harmonieusement dans le cadre d'un système intégré », a-t-il déclaré.

Une « dissuasion importante »

Le départ de l' USS Stennis vers le Golfe fait savoir que « les États-Unis sont capables de répondre à toute menace » et affirme son engagement pour soutenir ses alliés et partenaires dans la région, a déclaré Riyad al-Ali, expert militaire qatari.

L'USS Stennis transporte des dizaines d'hélicoptères de défense et d'attaque, et des dizaines d'avions de chasse sophistiqués appartenant à la marine et au corps des marines américains, a-t-il précisé.

Grâce à sa connaissance pré-existante de la région et ses capacités de combat et d'action rapide, il est capable de décourager toute menace, a-t-il affirmé à Al-Mashareq.

L'USS Stennis est accompagné d'un destroyer, de croiseurs et d'un sous-marin nucléaire, qui protègent ensemble les alliés des États-Unis et servent à dissuader toute attaque ou tentative de perturber la navigation, a-t-il conclu.

Se connecter via Twitter Se connecter via Facebook
Aimez-vous cet article?
7
9

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire Captcha