L'Iran donne le feu vert final au départ du pétrolier battant pavillon britannique

Le pétrolier Stena Impero, sous pavillon britannique, saisi par l'Iran il y a plus de deux mois, a reçu l'autorisation finale de partir mercredi 25 septembre, a annoncé l'AFP.

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Abbas Mousavi, a déclaré que "la levée de la saisie du navire Stena Impero a été finalisée aujourd'hui" à l'issue d'une procédure coordonnée par le ministère des Affaires étrangères, la justice iranienne et ses autorités portuaires et maritimes.

Mais une affaire judiciaire "reste ouverte", a-t-il indiqué. "Le capitaine et les propriétaires ont signé un engagement écrit d'accepter le verdict" rendu à la fin de la procédure.

Lundi, le porte-parole du gouvernement, Ali Rabiei, avait annoncé que "la procédure judiciaire était terminée" et que le navire appartenant à la Suède était libre de partir.

Mais Erick Hanell, PDG de la société propriétaire Stena Bulk, a nié mardi que le pétrolier avait quitté l'Iran et affirmé qu'il attendait toujours l'autorisation.

"Malgré les déclarations publiques des autorités iraniennes au cours des trois derniers jours selon lesquelles les procédures judiciaires sont terminées et que le Stena Impero est libre de quitter l'Iran, le navire reste arrêté à l'ancre à Bandar Abbas", a affirmé Hanell.

TankerTrackers, un site Web spécialisé dans les transports maritimes, a annoncé plus tôt le même jour que Stena Impero était parti.

Les tensions dans le Golfe ont monté en flèche depuis le mois de mai en raison de l'intensification de la campagne d'interactions non professionnelles de l'Iran, qui semble avoir pour but de provoquer une réaction internationale.

Aimez-vous cet article?
0
NON

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire
Captcha