http://almashareq.com/fr/articles/cnmi_am/newsbriefs/2019/05/15/newsbrief-02

Riyad affirme que les attaques contre les installations pétrolières ciblent les approvisionnements mondiaux

L'Arabie saoudite a déclaré mercredi 15 mai que des attaques sur deux de ses pétroliers et un important gazoduc visaient non seulement sa propre sécurité, mais également celle des approvisionnements mondiaux, a déclaré l'AFP.

Des attentats à la bombe revendiqués par les Houthis (Ansarallah), soutenus par l'Iran, ont bloqué mardi l'un des principaux oléoducs du royaume, renforçant ainsi les tensions dans le Golfe après le mystérieux sabotage de quatre navires dimanche.

"Le cabinet affirme que ces actes de terrorisme et de sabotage (...) ne visent pas seulement le royaume, mais également la sécurité des approvisionnements mondiaux en pétrole et l'économie mondiale", a déclaré le gouvernement lors d'une réunion tenue mardi à Djeddah sous la présidence du roi Salman.

Les frappes de drones de mardi ont ciblé deux stations de pompage sur l'oléoduc est-ouest du royaume, qui peut transporter cinq millions de barils de pétrole brut par jour et constitue un itinéraire alternatif stratégique pour les exportations saoudiennes si la voie de navigation du Golfe via le détroit d'Hormuz est fermée.

Les pétroliers saoudiens Al-Marzoqah et Amjad ont subi "des dommages importants" lors d'attaques de sabotage encore inexpliquées dans la mer d'Oman au large des Émirats arabes unis, a déclaré le ministre de l'Énergie, Khalid al-Falih, sans faire de victimes ni de déversement d'hydrocarbures.

Ni l'Arabie saoudite ni les Émirats arabes unis n'ont encore donné de détails sur la nature exacte de ces attaques.

Un responsable émirati a déclaré que les États-Unis, la France et la Norvège participeraient à une enquête sur les attaques de navires, aux côtés des Émirats arabes unis et de l'Arabie saoudite.

Les navires - qui comprenaient également le pétrolier norvégien Andrea Victory et un navire émirati - ont été amarrés dans la mer au large de l'émirat de Fujairah, a ajouté le responsable.

L’Arabie saoudite, premier exportateur mondial de pétrole, pompe actuellement environ 10 millions de barils par jour, dont environ 7 millions de b/j sont exportés.

À l'heure actuelle, la plupart des exportations saoudiennes sont chargées dans des pétroliers aux terminaux situés sur la côte du golfe du Royaume et doivent passer par le détroit d'Hormuz.

Aimez-vous cet article?
0
0

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire Captcha