http://almashareq.com/fr/articles/cnmi_am/newsbriefs/2019/05/14/newsbrief-01?language_switcher=true

L'Arabie saoudite arrête de pomper sur le pipeline principal après l'attaque d'un drone

L'Arabie saoudite a annoncé qu'elle a cessé de pomper du pétrole brut le long d'un important pipeline mardi 14 mai à la suite d'une attaque de drone, quelques heures après que les Houthis (Ansarallah) soutenus par l'Iran aient annoncé qu'ils avaient ciblé des installations saoudiennes vitales, a rapporté l'AFP.

Le ministre de l'Énergie, Khalid al-Falih, a déclaré que deux stations de pompage sur le pipeline de la province orientale riche en pétrole à la mer Rouge avaient été ciblées mardi matin.

Le pipeline vital a une capacité d’au moins cinq millions de barils par jour.

Le ministre de l'Énergie, Khalid al-Falih, a déclaré que Saudi Aramco avait "temporairement arrêté" l'oléoduc pour "évaluer son état", mais a ajouté que la production et les exportations de pétrole n'avaient pas été interrompues.

"La société (Saudi Aramco) travaille à la restauration de la station de pompage avant de reprendre ses activités", a-t-elle déclaré dans un communiqué publié par l'agence de presse officielle saoudienne.

L'oléoduc de 1 200 kilomètres achemine le pétrole brut des principaux champs pétrolifères de l'est de l'Arabie saoudite jusqu'à la ville portuaire de Yanbu, sur la mer Rouge, à l'ouest.

Il a été créé il y a plusieurs décennies pour remplacer les exportations de pétrole brut saoudien si le détroit, important sur le plan stratégique, situé à l'embouchure du golfe, était fermé.

L’Iran a menacé à plusieurs reprises de fermer le détroit en cas de confrontation militaire avec les États-Unis.

Les stations de pompage auraient été ciblées à Dawadmi et Afeef, à l'ouest de la capitale Riyad.

Les Houthis ont déclaré mardi qu'ils avaient attaqué plusieurs cibles saoudiennes vitales avec des drones.

Les attaques au pipeline auraient eu lieu alors que la tension montait dans le Golfe, à la suite d'une série d'attaques mystérieuses sur des navires au large des Émirats arabes unis et d'un important déploiement militaire américain dans la région.

"Les derniers actes de terrorisme et de sabotage dans le golfe arabique (…) visent non seulement le royaume, mais également la sécurité des approvisionnements en pétrole du monde et de l'économie mondiale", a souligné al-Falih.

"Ces attaques prouvent à nouveau qu’il est important pour nous de faire face aux entités terroristes, y compris les milices houthies au Yémen soutenues par l’Iran", a-t-il indiqué.

Se connecter via Twitter Se connecter via Facebook
Aimez-vous cet article?
0
0

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire Captcha