http://almashareq.com/fr/articles/cnmi_am/features/2019/03/11/feature-03
Sécurité |

Quarante-six extrémistes tués dans des affrontements au Sinaï, selon l'armée égyptienne

Mohammed Mahmoud au Caire

Les forces égyptiennes ont saisi des articles appartenant à des cellules extrémistes lors d'opérations récentes dans le nord et le centre du Sinaï. [Photo fournie par le Département des affaires morales du ministère égyptien de la Défence]

Lundi 11 mars, l'armée égyptienne a déclaré que 46 suspects extrémistes avaient été tués lors d'affrontements dans la péninsule du Sinaï, théâtre d'agitations, où ses troupes luttent contre « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS).

Ces activistes « extrêmement dangereux » ont été tués lors d'affrontements dans le nord et le centre du Sinaï, a indiqué l'armée dans un communiqué, sans préciser où avaient eu lieu ces heurts.

Une centaine « d'éléments et de suspects criminels recherchés » ont été arrêtés, et les forces de sécurité ont détruit une quinzaine de repaires et quatre véhicules qui étaient utilisés par les extrémistes présumés, a poursuivi ce communiqué.

L'armée égyptienne a publié les photos de récentes frappes aériennes qui ont visé des repaires terroristes au Sinaï. [Photo fournie par le Département des affaires morales du ministère égyptien de la Défence]

Trois soldats ont également trouvé la mort dans ces combats sur « différents théâtres d'opérations », a poursuivi l'armée, sans toutefois donner plus de détails sur les lieux.

Au total, quelque 204 engins explosifs improvisés (EEI) ont été retrouvés et désamorcés par l'armée. Plusieurs lanceurs de grenades et mortiers utilisés par les activistes pour attaquer les postes de contrôle de sécurité ont été confisqués.

Les activistes affaiblis par les frappes préventives

« Les zones de combat situées dans le nord et dans le centre du Sinaï ont récemment vu des opérations préventives réussies de nos forces armées et de la police contre des cellules terroristes », a expliqué l'expert en stratégie Ibrahim al-Shihabi.

Le communiqué d'aujourd'hui est « un indicateur important de l'efficacité de ces frappes préventives », a-t-il poursuivi.

L'intégration des rôles des forces armées et de la police et le haut niveau de coordination entre elles ont permis la réussite des frappes contre l'infrastructure des groupes terroristes dans le nord et le centre du Sinaï, a-t-il ajouté.

Les sources de financement des groupes terroristes ont également été visées et perturbées, a indiqué al-Shihabi.

L'un des résultats les plus importants de ces opérations préventives au Sinaï est que ces groupes sont dans l'incapacité de mener des opérations de grande ampleur dans d'autres provinces et dans la capitale, Le Caire, a-t-il poursuivi.

« Il existe un soutien populaire sans précédent en faveur des efforts de lutte antiterroriste de la police et des forces armées au Sinaï », a-t-il indiqué, ajoutant que les habitants du Sinaï sont « déterminés à mettre fin une fois pour toutes au terrorisme » et à restaurer une vie normale dans leurs régions.

Les conditions de vie dans le nord et le centre du Sinaï se sont dernièrement améliorées, a conclu al-Shihabi, soulignant que « toutes les écoles ont repris les cours, tous les services de l'État fonctionnent normalement, et tous les biens et services de base sont assurés 24 heures sur 24 ».

Aimez-vous cet article?
18

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire
Captcha