http://almashareq.com/fr/articles/cnmi_am/newsbriefs/2019/03/06/newsbrief-04

Le Yémen, l'Arabie saoudite et les Émirats arabes unis accusent les Houthis d'avoir rompu l'accord de retrait

Le gouvernement yéménite et ses partisans saoudiens et émiratis accusent les Houthis (Ansarallah) soutenus par l'Iran de refuser de se conformer à un accord conclu il y a deux semaines sur le redéploiement des forces loin des ports de la mer Rouge, selon une lettre vue par l'AFP mardi 5 mars.

Les Houthis ont accepté de retirer leurs forces des ports de Saleef et de Ras Issa lors des pourparlers du 17 février qui ont marqué le premier pas concret vers la désescalade de la guerre.

Le gouvernement yéménite, l'Arabie saoudite et les Émirats arabes unis ont exhorté le Conseil de sécurité des Nations unies à exiger que les Houthis respectent leurs engagements, selon la lettre envoyée lundi au conseil et au secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres.

"Le refus soudain et inexpliqué de la part des Houthis de se retirer des ports de Saleef et de Ras Issa n'est pas surprenant après des mois de tactiques dilatoires de leur côté", indique la lettre signée par les trois ambassadeurs à l'ONU.

Le porte-parole de l'ONU, Stephane Dujarric, a déclaré que les discussions se poursuivaient avec les deux parties pour tenter de les amener à tenir leurs engagements et à retirer leurs forces des ports.

Le 19 mars, le Conseil de sécurité doit débattre du Yémen, craignant que l'accord de trêve fragile ne soit en train de s'effondrer.

Aimez-vous cet article?
1
0

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire Captcha