http://almashareq.com/fr/articles/cnmi_am/newsbriefs/2019/02/01/newsbrief-02

L'Arabie saoudite, les Émirats arabes unis et le Yémen demandent à l'ONU de faire pression sur les Houthis  

Le gouvernement yéménite et ses alliés L'Arabie saoudite et les Émirats arabes unis ont demandé jeudi 31 janvier au Conseil de sécurité des Nations unies de renforcer la pression sur les Houthis (Ansarallah) afin qu'ils maintiennent un accord de cessez-le-feu, a rapporté l'AFP.

Dans une lettre envoyée au conseil, les trois gouvernements ont accusé les Houthis soutenus par l'Iran d'avoir violé le cessez-le-feu dans la ville portuaire d'al-Hodeidah 970 fois depuis son entrée en vigueur le 18 décembre.

Ils ont demandé au conseil "de faire comprendre aux Houthis et à leurs partisans iraniens qu'ils seront tenus pour responsables si leur non-respect continu (...) aboutissait à un effondrement de l'accord de Stockholm", indique la lettre vue par l'AFP.

Le gouvernement du Yémen et les Houthis ont convenu du cessez-le-feu et du redéploiement des forces d'al-Hodeidah lors des négociations sous les auspices de l'ONU en Suède le mois dernier.

Mais les délais pour le retrait des forces et un échange de prisonniers ont reculé, alimentant les craintes que l'accord de Stockholm ne soit menacé.

Le ministre des Affaires étrangères des Emirats arabes unis, Anwar Gargash, a rencontré jeudi le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, pour discuter des problèmes liés à la mise en œuvre de l'accord de Stockholm.

"Nous comprenons que nous devons faire preuve de patience, mais cela ne peut pas être infini", a déclaré Gargash après la réunion, faisant part de ses inquiétudes quant à une flambée sur le terrain, déclenchée par une provocation des Houthis.

"Nous ne voulons pas lancer une offensive "à al-Hodeida, a déclaré le ministre.

"Ce que nous voulons, c’est que l’ONU et la communauté internationale exercent une influence et fassent ce travail "et créent une pression sur les Houthis pour qu’ils respectent l’accord de cessez-le-feu", a-t-il souligné.

Se connecter via Twitter Se connecter via Facebook
Aimez-vous cet article?
0
0

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire Captcha