http://almashareq.com/fr/articles/cnmi_am/newsbriefs/2018/12/04/newsbrief-04

2018-12-04

Les Houthis du Yémen se rendent en Suède pour des pourparlers de paix importants

Une délégation houthi (Ansarallah) s'est envolée de Sanaa mardi 4 décembre, accompagnée d'un envoyé de la paix des Nations unies, pour se rendre en Suède avec le gouvernement pour des négociations à gros enjeux visant à mettre un terme à la guerre dévastatrice du pays, a rapporté l'AFP.

Le départ des Houthis soutenus par l’Iran dans un avion koweïtien fait suite à un échange de prisonniers et à l’évacuation de 50 combattants Houthis blessés pour être soignés à Oman, ce qui renforce considérablement les efforts de paix.

La délégation pour les premiers pourparlers de paix depuis 2016 était accompagnée de l'envoyé de l'ONU, Martin Griffiths, a déclaré une source de l'aéroport.

Une équipe gouvernementale, présidée par le ministre des Affaires étrangères, Khaled al-Yamani, est attendue mercredi en Suède.

Mohammed Abdelsalam, à la tête des 12 membres de la délégation des Houthis, a tweeté que les Houthis "ne ménageront aucun effort pour faire aboutir les pourparlers afin de rétablir la paix et de mettre fin à l'agression".

Bien qu'aucune date n'ait été annoncée pour le début des négociations, des sources du gouvernement yéménite ont annoncé qu'elles pourraient commencer jeudi.

L’accord sur l’échange de centaines de détenus a été salué par le Comité international de la Croix-Rouge, qui supervisera l’échange après le premier round de pourparlers de paix prévus en Suède.

"C'est un pas dans la bonne direction pour l'instauration d'une confiance mutuelle entre les communautés yéménites", a déclaré la porte-parole du CICR, Mirella Hodeib.

Les Emirats arabes unis, un autre soutien clé du gouvernement, ont déclaré que les discussions prévues offraient une "opportunité cruciale" de mettre fin à près de quatre ans de guerre.

Un responsable du gouvernement yéménite, Hadi Haig, a déclaré à l'AFP qu'entre 1 500 et 2 000 membres des forces pro-gouvernementales et entre 1 000 et 1 500 Houthis seraient libérés lors de l'échange de prisonniers.

Abdel Kader al-Murtadha, responsable houthi, a confirmé l'accord, ajoutant qu'il espérait qu'il serait "mis en œuvre sans problème".

Aimez-vous cet article?

Al icons no 0

0 COMMENTAIRE (S)

* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha