2018-03-09

105 extrémistes tués depuis le lancement de l'opération Sinai 2018

Les forces égyptiennes ont tué 105 extrémistes depuis le début de l'opération Sinai 2018 le 9 février, a fait savoir le porte-parole des forces armées égyptiennes, Tamer al-Refaie, jeudi 8 mars.

Le porte-parole a indiqué que 16 militaires ont été tués et 19 autres blessés au cours des opérations, a rapporté le site d'information Ahram Online.

Le personnel de l'armée et de la police égyptiennes participant à l'opération antiterroriste exerce ses fonctions avec un moral élevé, a-t-il dit, ajoutant qu'il n'y a pas de limite de temps pour l'opération, qui se terminera quand elle atteindra ses objectifs.

L'armée a localisé et détruit cinq tunnels, deux centres de communication et de diffusion, 41 véhicules à quatre roues motrices, 387 motos, 471 engins explosifs improvisés (EEI), ainsi que de grandes quantités de TNT et d'explosifs plastiques, a indiqué Al-Refaie.

Les forces armées ont détruit 1 907 abris utilisés par les extrémistes, ainsi que des entrepôts contenant du matériel médical, des armes, des munitions, des mines et des matériaux utilisés dans la fabrication d'engins explosifs improvisés, a-t-il dit.

L'armée a travaillé en coopération avec le ministère de l'Approvisionnement pour fournir la nourriture nécessaire et d'autres fournitures aux habitants du Sinaï dans les zones d'opération, a-t-il ajouté.

Les garde-frontières, en coopération avec les forces chargées de sécuriser le canal de Suez, continuent de protéger la navigation et de renforcer les mesures de sécurité aux passages menant au Sinaï, a souligné Al-Refaie.

Aimez-vous cet article?

Al icons no 0

0 COMMENTAIRE (S)

* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha