Le pape condamne les attaques extrémistes en tant que "folie homicide"

  • + COMMENTAIRE MAINTENANT
  • Imprimer cet article
  • Augmenter Réduire

Le Pape Francis a condamné lundi 9 janvier les attaques extrémistes dans le monde entier comme une "folie homicide" et a exhorté toutes les autorités religieuses à réaffirmer "qu'on ne peut jamais tuer au nom de Dieu", a rapporté l'AFP.

Le Pape a également appelé les dirigeants gouvernementaux à lutter contre la pauvreté qui, a-t-il dit, permettrait l'épanouissement du fondamentalisme et a exprimé la tristesse que la religion soit encore utilisée "comme prétexte au rejet, à la marginalisation et à la violence".

Il a cité le "terrorisme inspiré par le fondamentalisme" qui, en 2016, a fait des victimes en Afghanistan, au Bangladesh, en Belgique, au Burkina Faso, en Egypte, en France, en Allemagne, en Irak, en Jordanie, au Nigéria, au Pakistan, en Tunisie et en Turquie.

"Ce sont des actes vils qui utilisent des enfants pour tuer, comme au Nigeria, ou cibler les gens à la prière, comme dans la cathédrale copte du Caire , ou les voyageurs ou les travailleurs, comme à Bruxelles, ou les passants dans les rues des villes comme Nice et Berlin, ou tout simplement les gens célébrant l'arrivée de la nouvelle année, comme à Istanbul , a indiqué Francis.

"Il s'agit d'une folie homicide qui abuse le nom de Dieu pour disséminer la mort, dans un jeu de domination et de pouvoir. C'est pourquoi j'en appelle à toutes les autorités religieuses à se joindre à réaffirmer sans équivoque que l'on ne peut jamais tuer au nom de Dieu".

AJOUTER UN COMMENTAIRE (Politique Commentaire) * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE

Test