http://almashareq.com/fr/articles/cnmi_am/features/2019/10/03/feature-04
Sécurité |

La marine britannique escorte sept millions de tonnes de marchandises dans le détroit d'Ormuz

La rédaction d'Al-Mashareq

Le HMS Kent escorte un navire battant pavillon britannique dans le détroit d'Ormuz. [Marine royale]

Plus de sept millions de tonnes de marchandises britanniques ont été escortées à travers le détroit d'Ormuz par la Marine royale depuis le début de sa mission de sécurité maritime dans le Golfe en juillet, a indiqué la Marine royale lundi 30 septembre.

Le HMS Montrose, sa frégate sœur HMS Kent et les destroyers HMS Duncan et HMS Defender ont accompagné les navires marchands battant pavillon britannique dans le Golfe dans un contexte de tensions avec l'Iran.

Ces bâtiments de guerre et leurs hélicoptères ont été utilisés pour escorter et protéger les navires de commerce, pour veiller à ce qu'ils puissent entrer et sortir en toute sécurité des eaux du Golfe, garantissant la liberté du commerce international, en particulier de pétrole et de gaz naturel, face aux menaces.

Le HMS Defender a été déployé dans le Golfe d'Oman en août pour effectuer des patrouilles dans la région aux côtés du HMS Kent et du HMS Montrose.

Plus récemment, le HMS Kent a effectué de nombreuses patrouilles, passant trois semaines dans le détroit, en assurant le libre passage de plus de 800 000 tonnes de marchandises.

Le HMS Duncan, rentré ce week-end à Portsmouth, avait quant à lui effectué 29 passages dans le détroit, escortant plus de 1 287 209 tonnes de marchandises.

Le 19 juillet, l'Iran avait saisi le pétrolier Stena Impero sous pavillon britannique, incitant le Royaume-Uni à ordonner à sa flotte d'escorter les navires battant pavillon britannique à travers le détroit d'Ormuz.

Ce navire, qui avait été retenu dans le port iranien de Bandar Abbas pendant plus de deux mois, a été libéré et a atteint les eaux internationales le 27 septembre.

Les tensions dans le Golfe ont empiré depuis mai par suite de la multiplication des interactions non professionnelles apparemment destinées à provoquer une réponse internationale.

Aimez-vous cet article?
0

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire
Captcha