http://almashareq.com/fr/articles/cnmi_am/features/2018/10/15/feature-02

Sécurité |

2018-10-15

La Jordanie rouvre un poste frontalier avec la Syrie fermé depuis trois ans


Un véhicule arrive au poste frontalier de Jaber, entre la Jordanie et la Syrie le 15 octobre, jour de sa réouverture. [Khalil Mazraawi/AFP]
Un véhicule arrive au poste frontalier de Jaber, entre la Jordanie et la Syrie le 15 octobre, jour de sa réouverture. [Khalil Mazraawi/AFP]

Lundi 15 octobre, la Jordanie a rouvert son passage frontalier principal avec la Syrie, une des artères commerciales essentielles du Moyen-Orient, après une fermeture de plus de trois ans.

Le portail en métal noir de la frontière a été ouvert depuis le côté jordanien à huit heures du matin, alors que plus d'une dizaine de policiers et de responsables des douanes se tenaient à proximité.

Des voitures immatriculées en Jordanie font la queue pour se rendre en Syrie, et les voyageurs ont exprimé leur joie de pouvoir passer la frontière.


Des gens présentent leur passeport au passage frontalier de Jaber, entre la Jordanie et la Syrie le 15 octobre, jour de sa réouverture. [Khalil Mazraawi/AFP]
Des gens présentent leur passeport au passage frontalier de Jaber, entre la Jordanie et la Syrie le 15 octobre, jour de sa réouverture. [Khalil Mazraawi/AFP]

La police jordanienne contrôle les véhicules au passage frontalier de Jaber entre la Jordanie et la Syrie le 15 octobre dans le gouvernorat de Mafraq. [Khalil Mazraawi/AFP]
La police jordanienne contrôle les véhicules au passage frontalier de Jaber entre la Jordanie et la Syrie le 15 octobre dans le gouvernorat de Mafraq. [Khalil Mazraawi/AFP]

Hisham Falyoun, un homme d'affaires syrien vivant en Jordanie avec sa femme et ses enfants, a été le premier à franchir la ligne de démarcation dans son 4x4 Mercedes noir.

« Je suis extrêmement heureux, je n'arrive pas à exprimer mes sentiments. Ce poste aurait dû être rouvert plus tôt, car c'est vraiment une ligne vitale pour tous les pays arabes, pas seulement la Jordanie et la Syrie », a-t-il affirmé.

« Je voulais être la première personne à montrer à tout le monde que la Syrie est de retour et qu'elle est sûre », a déclaré Falyoun, espérant surprendre ses parents à Damas.

D'autres voyageurs étaient eux aussi ravis de passer la frontière.

« Aujourd'hui est une fête pour nous, et je voulais faire partie des premiers à franchir la frontière », a fait savoir l'homme d'affaires syrien Mohammed Hisham alors qu'il attendait son tour pour entrer en Syrie depuis la Jordanie où il vit désormais.

Imad Sariheen, chauffeur de taxi jordanien, a déclaré que la réouverture de Jaber est une « grande source de joie pour nous tous », et qu'elle aidera à alléger les « difficultés économiques » causées par sa fermeture.

« Notre situation s'est détériorée ces dernières années. Le travail a été interrompu à cause de la fermeture de la frontière entre la Jordanie et la Syrie », a-t-il ajouté.

Ce passage frontalier, appelé Jaber du côté jordanien et Nassib du côté syrien, était une route commerciale essentielle avant qu'Amman la ferme après que le poste eut été pris par des extrémistes en avril 2015.

Cette réouverture se déroule après que des troupes du régime ont repris le côté syrien du passage en juillet, grâce à un accord avec les combattants de l'opposition arbitré par la Russie.

Artère commerciale vitale

Avant sa fermeture, le passage était un lien majeur pour le commerce direct entre ces pays voisins et pour le transit de longue distance, qui représentait une source de revenus importante.

Sa fermeture a nui à l'économie de la Jordanie, qui dépend fortement des importations et de l'aide étrangère.

Jumana Ghneimat, porte-parole du gouvernement jordanien, a indiqué dimanche que la décision de rouvrir la frontière a été prise après que « des équipes techniques de Jordanie et de Syrie se soient mises d'accord sur les dernières mesures ».

La décision a été confirmée par Mohammed al-Shaar, ministre syrien de l'Intérieur.

Conformément à un accord conclu entre la Jordanie et la Syrie, la circulation des biens et des personnes reprendra quotidiennement à ce passage pendant un nombre limité d'heures.

La Syrie a également demandé à ce que, en vertu des conditions de l'accord, la Jordanie envoie un expert pour aider aux contrôles frontaliers à Nassib, où il n'y a pas de machines à rayons X.

L'accord stipule que les voyageurs entrant en Jordanie depuis la Syrie « doivent préalablement obtenir un permis de sécurité » délivré par les autorités jordaniennes.

Quant aux personnes qui passent par la Jordanie pour se rendre vers un autre pays, elles doivent présenter une preuve de leur permis de résidence en Syrie, ainsi qu'un visa d'entrée sur le territoire du pays où elles se rendent.

Abdoullah, un Syrien d'une vingtaine d'années qui étudie en Jordanie, a expliqué à l'AFP qu'il attend depuis l'aube à Jaber pour pouvoir entrer en Syrie.

« J'ai emmené avec moi mon ami jordanien. Je lui avais promis qu'on visiterait ensemble mon pays une fois la frontière rouverte », a fait savoir Abdoullah.

Aimez-vous cet article?

Al icons no 15

0 COMMENTAIRE (S)

* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha