Sécurité |

2018-05-15

Les religieux de Hadramaut dénoncent l'extrémisme religieux


La ville de Shibam dans la province de Hadramaut est vue dans cette photo du 28 octobre 2008. Des prédicateurs et des érudits de la province ont travaillé à unifier le discours religieux et à prévenir l'extrémisme. [Khaled Fazaa / AFP]
La ville de Shibam dans la province de Hadramaut est vue dans cette photo du 28 octobre 2008. Des prédicateurs et des érudits de la province ont travaillé à unifier le discours religieux et à prévenir l'extrémisme. [Khaled Fazaa / AFP]

Des intellectuels et des prédicateurs yéménites réunis dans la ville de Seiyun, dans le Wadi Hadramout, samedi 12 mai, ont affirmé la nécessité de promouvoir l'unité dans le discours religieux pour empêcher que l'idéologie extrémiste ne prenne racine.

Ils ont confirmé la nécessité d'un conseil de coordination qui bénéficierait à la religion et à la société en unifiant les messages religieux afin de garantir qu'ils dénoncent le terrorisme et l'extrémisme et favorisent la tolérance et la modération.

La réunion, convoquée par le Bureau de Wadi Hadramaut des Wakfs religious et de l'orientation, s'est tenue à Seiyun sous les auspices du gouvernement local.


Des citoyens yéménites assistent aux funérailles du 10 août 2014 à Sanaa d'un soldat tué par al-Qaïda dans la province de Hadramaut. Des érudits religieux de la province se sont rencontrés cette semaine pour discuter des efforts visant à promouvoir un discours religieux modéré et éradiquer l'idéologie extrémiste. [Mohammed Huwais / AFP]
Des citoyens yéménites assistent aux funérailles du 10 août 2014 à Sanaa d'un soldat tué par al-Qaïda dans la province de Hadramaut. Des érudits religieux de la province se sont rencontrés cette semaine pour discuter des efforts visant à promouvoir un discours religieux modéré et éradiquer l'idéologie extrémiste. [Mohammed Huwais / AFP]

Des universitaires, des prédicateurs et des dignitaires de tout le spectre ont pris part à la discussion, en compagnie de hauts responsables gouvernementaux et militaires.

Les personnes présentes ont loué l'effort de créer l'unité et de renoncer aux divisions.

Promouvoir de véritables valeurs islamiques

Abdoulhadi al-Tamimi, adjoint au gouverneur des affaires du Wadi et du désert, a souligné le rôle important des savants et des prédicateurs dans la promotion des valeurs islamiques, qui appellent à l'amour, à la fraternité, à la coopération et à la tolérance.

Ces valeurs rejettent la culture de la haine, de l'extrémisme et de la division, a-t-il ajouté, soulignant la nécessité de garder ce type de discours hors du discours religieux et de sensibiliser la société à ses dangers.

Les érudits religieux et les prédicateurs "jouissent d'une grande réputation dans la société et leur voix est entendue", a-t-il dit. "Par conséquent, leur rôle est important, d'autant plus qu'il y a des complots contre Hadramaut visant à semer la discorde".

Il a exhorté les chercheurs à "renoncer aux différends, le cas échéant, et à unifier le discours religieux", notant que le gouvernement local soutient tous les efforts pour servir la population et assurer la stabilité à Wadi Hadramaut.

"Notre religion est une religion de modération", a-t-il dit, "abandonnons donc les idéologues et revenons à la modération, qui est l'école pour laquelle Hadramaut est connu".

Renoncer à l'idéologie extrémiste

Les savants religieux ont un rôle clé à jouer dans la lutte contre l'idéologie extrémiste et toutes les formes de terrorisme, a déclaré Morad Sobeih, directeur du Bureau du Wadi et du désert pour les Wakfs religieux et l'orientation.

"Le gouvernement local a envoyé une circulaire à tous les érudits, prédicateurs, guides et médias de la province sur l'importance de renoncer à l'idéologie extrémiste et au terrorisme dans toutes leurs activités", a-t-il déclaré à Al-Mashareq.

"La circulaire met en garde les contrevenants aux mesures légales et punitives", a-t-il dit.

En ce qui concerne le conseil de coordination religieuse proposé, Sobeih a souligné "l'importance de rapprocher les érudits, de rejeter les disputes sectaires, de marcher sur les traces du Prophète Mohamed et de suivre ses enseignements tolérants".

"Un accord entre savants, qui implique la diffusion des opinions sur lesquelles les savants de ce pays s'entendent, corrigera l'idéologie perverse et expulsera ceux qui veulent manipuler Hadramaut, sa sécurité et sa stabilité", a-t-il expliqué.

Les participants à la réunion ont pris part à des discussions détaillées sur un certain nombre de questions présentant un intérêt pour la communauté de Wadi Hadramaut, a-t-il ajouté.

Parmi les participants de haut niveau figuraient le 1er commandant de la zone militaire, le général Saleh Tamis, le président de l'Université Seiyun, Mohammed Ashur al-Kathiri, ainsi que des érudits, des prédicateurs, des dignitaires et des personnalités médiatiques de Wadi Hadramaut.

Aimez-vous cet article?

Al icons no 0
* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha